Visite du MPP à l’UPC: les socio-démocrates chez les libéraux

Le président du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), Roch Marc Christian Kaboré a effectué, le jeudi 4 septembre 2014 à Ouagadougou, une visite de courtoisie au siège de l’Union pour le progrès et le Changement (UPC). 
De retour de Paris où il a effectué une mission, le président du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), Roch Marc Christian Kaboré, s’est rendu hier jeudi 4 septembre 2014 au siège de l’Union pour le progrès et le Changement (UPC) de Zéphirin Diabré, pour échanger sur des questions politiques d’actualité. Après une demi-heure environ de concertation à huis clos, les «deux grands» de l’opposition politique burkinabè ont dit que cette visite est un cadre de renforcement de la coopération politique entre leurs deux partis. En dehors des différences idéologiques entre socio-démocrates du MPP et libéraux de l’UPC, plusieurs points, en l’occurrence l’alternance politique, unissent le parti de Zéphirin Diabré et celui de Roch Marc Christian Kaboré.
Ce dernier a, à l’occasion, souligné l’importance de cette visite de courtoisie. «Nous avons estimé qu’il était important de renforcer notre coopération, nos échanges et les questions politiques de manière à apporter un plus au combat politique que nous menons ensemble», a-t-il affirmé. Pour lui, les différences idéologiques entre les deux formations politiques ne doivent pas l’emporter sur leurs intérêts communs, à savoir le combat pour la démocratie et l’alternance au Burkina Faso. Le président du MPP a, par ailleurs, félicité l’UPC pour son engagement en faveur de la démocratie.

«Pas d’animosité entre les deux partis»

«Nous saluons l’UPC qui, dès le départ, s’est engagée dans le combat pour la consolidation de la démocratie tout en s’opposant fermement à des éventuels référendum, Sénat et modification de l’article 37», a-t-il exprimé. Dans le même ordre d’idée, le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF), Zéphirin Diabré, a dit être ravi de cette visite, première du genre, du président du MPP. «Le MPP, par la voix de son premier responsable,  est venu nous féliciter pour notre contribution au combat pour l’alternance et a, en même temps, souhaité que les deux partis puissent garder un contact plus fréquent», a-t-il résumé.
M. Diabré a dit, en outre, reconnaître la contribution inestimable du MPP au combat de l’opposition par ses prises de positions politiques. «La création du MPP a contribué sans doute à faire de l’opposition politique, aujourd’hui, une force non négligeable», a-t-il dit. Pour lui, au-delà des divergences idéologiques qu’il trouve d’ailleurs insignifiantes, créer un cadre de dialogue et de concertation entre deux partis politiques qui appartiennent au CFOP-BF pour aborder des questions communes relatives à l’intérêt de la nation, est opportun. Le premier responsable de l’UPC a, également, réaffirmé que les rapports entre son parti et celui de M. Kaboré ainsi que ceux des autres sont bons. «Il n’y a pas une animosité entre les deux partis, il y en a pas non plus avec ceux des autres formations y compris le parti au pouvoir.
Tout cela fait qu’il est possible, qu’à un moment donné, en fonction des circonstances, qu’il y ait des accords entre partis mais tout cela se fait en ayant à l’esprit le fait que nous sommes une opposition plurielle qui doit se regrouper et se rassembler pour pouvoir, enfin, aller ensemble à la victoire», a-t-il fait savoir. A la question d’un éventuel obstacle politique que le MPP pourrait représenter pour l’UPC, le CFOP-BF a répondu par la négative. «Je ne vois pas en quoi le MPP pourrait être une menace pour l’UPC puisqu’il apporte des bataillons qui n’étaient pas acquis, les gens qui sont au MPP étaient au CDP. Nous avons notre base sociologique, les deux se rassemblent et cela permet d’envisager le combat politique avec sérénité», a-t-il confié. Zephirin Diabré s’est dit surtout convaincu que c’est à travers la formation d’une synergie d’action, tout en prenant en compte les aspirations du peuple, que l’opposition burkinabè réussira l’alternance.
Bachirou NANA
Joanny SOW  (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.