Burkina Faso: l’ONU salue un accord sur le principe d’une transition menée par les civils

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, a félicité jeudi 06 novembre 2014 le peuple du Burkina  Faso au sujet de l’adoption d’un accord sur le principe d’une transition d’un an menée par les civils et qui aboutira à la tenue d’élections démocratiques en novembre 2015. 
«Le Secrétaire général félicite toutes les parties prenantes burkinabè pour leur sens des responsabilités et leur volonté d’engager un dialogue constructif. Il encourage en outre toutes les parties à continuer d’utiliser le dialogue pour parvenir rapidement à un accord sur une personnalité civile de premier plan pour mener le processus de transition», a dit son porte-parole, dans un communiqué de presse. «Le Secrétaire général salue les efforts de la médiation conjointe menée par les Nations Unies, l’Union africaine et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et les Présidents du Ghana, du Nigéria et du Sénégal, ainsi que l’appui des partenaires intemationaux pour assurer un processus de transition pacifique et en douceur au Burkina Faso», a-t-il ajouté. De son côté, le Conseil de sécurité des Nations Unies a exhorté les forces de sécurité du Burkina Faso à remettre le pouvoir aux civils à la suite de la crise politique suscitée par la démission du Président Blaise Compaoré.
Dans une déclaration à la presse publiée mercredi soir, les membres du Conseil «ont exprimé leur profond préoccupation concernant la crise politique et sécuritaire au Burkina Faso et les informations selon lesquelle des personnes sont mortes à la suite des récents événements entourant la démission de M. Blaise Compaoré de son poste de Président». Le Conseil de sécurité a appelé «au calme» et exhorté «toutes les parties prenantes à éviter la violence». Les membres du Conseil ont appelé les autorités du Burkina Faso «à respecter le droit de réunion pacifique et le droit à la vie et à protéger les citoyens et leurs biens». «Les membres du Conseil de sécurité ont reconnu l’aspiration démocratique du peuple du Burkina Faso. Ils ont exhorté les forces de sécurité du Burkina Faso à remettre le pouvoir à une transition menée par les civils et à prendre des mesures immédiates pour restaurer l’ordre constitutionnel sans tarder», souligne le communiqué de presse. «Les membres du Conseil de sécurité ont appelé toutes les parties prenantes au Burkina Faso à collaborer ensemble pour lancer un processus de transition démocratique, pacifique et menée par les civils conduisant à l’organisation d’élections libres, justes et inclusives dès que possible, qui respectent la Constitution» du pay, ajoute-t-il.
Ouagadougou, le 07 novembre 2014 
Centre d’Information des Nations Unies (CINU)
Tél : (226) 50306076/50336503- 
e-mail: unic.ouagadougou@unic.org/
cinu.oui@fasonet.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.