Présidence du Parlement panafricain

La députée camerounaise, Marie Rose Effa Nguissi, s’est entretenue, le mercredi 6 mai 2015 au siège du Conseil national de la Transition (CNT) avec le vice-président de l’institution, Honoré Nombré. La députée est venue solliciter le soutien du Burkina Faso au poste de la présidence du Parlement panafricain auquel le Cameroun est candidat.
Le Cameroun est candidat pour le poste de la présidence du Parlement panafricain. L’élection est prévue ce mois au cours de la session ordinaire dudit parlement. Et c’est à cette cause que la députée Effa Marie Rose Nguissi est présente au Burkina Faso. Elle a été reçue en audience par le vice-président du Conseil national de la Transition (CNT), Honoré Nombré, le mercredi 6 mai 2015. «Je suis venue ici en tant que Parlementaire, membre du Parlement panafricain pour rencontrer le président du CNT et lui transmettre un pli fermé du président de l’Assemblée nationale du Cameroun», a-t-elle laissé entendre à sa sortie d’audience.
Elle a expliqué  que lors de cette session,  les bureaux du Parlement panafricain seront renouvelés et à cette occasion, l’actuel premier vice-président du Parlement, Roger Nkodo Dong est candidat pour la présidence. «Raison pour laquelle, je suis venue voir mes collègues du Burkina Faso pour qu’ils soutiennent cette candidature», a-t-elle déclaré. Elle dit espérer compter sur les députés du Burkina Faso pour hisser leur candidat au sommet du Parlement panafricain. «Il y a d’autres candidats et s’ils réussissent à gagner et que mon candidat perd, ce sera la démocratie; mais je crois vivement que mon candidat a de très fortes chances de passer », a-t-elle fait savoir.
Rassihdatou 
OUEDRAOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.