Margaret Mensah Williams demande les bénédictions du Moogho Naaba

La présidente de la Haute chambre du parlement de la Namibie, Margaret Natalie Mensah Williams, a rendu visite à Sa Majesté le Moogho Naaba Baongho, le mercredi 8 juin 2016. La députée a aussi visité le marché de Koubri où elle a échangé avec l’association des poissonnières de la localité.
En visite au Burkina Faso depuis le 4 juin, la présidente de   la Haute chambre du parlement de la Namibie, Margaret Natalie Mensah Williams, a rendu une visite de courtoisie, le mercredi 8 juin 2016 au Moogho Naaba Baongho, chef suprême des moosé et 37e empereur dans la lignée du royaume de Ouagadougou. Accompagnée des premiers responsables de l’Assemblée nationale du Burkina Faso notamment le président Salifou Diallo, Margaret Natalie Mensah Willams a salué l’hospitalité du Moogho Naaba. Pour elle, les gardiens de la tradition, des us et coutumes constituent le socle inébranlable de la cohésion pacifique, du développement social et du bien-être communautaire.
Elle a de ce fait affirmé l’admiration de son pays au Moogho Naaba dont elle dit avoir suivi, depuis son pays, les actions en faveur de la paix et de la stabilité. « Je ne pouvais pas finir mon séjour au Burkina Faso sans passer demander la bénédiction de Sa Majesté. Au nom du gouvernement et du parlement  namibien, j’encourage le Moogho Naaba dans son rôle de faiseur de paix « , a déclaré l’hôte de Salifou Diallo.
 Mieux, la présidente du parlement namibien envisage, avec l’appui des gouvernements des deux pays, de trouver une plateforme de formation au profit des chefs coutumiers de la Namibie et du Burkina Faso en vue de mutualiser les connaissances. Car, selon elle, ces gardiens des pouvoirs ancestraux sont « le ciment de la coexistence pacifique et du mieux-être des populations ».  Le Moogho Naaba pour sa part a félicité le président Salifou Diallo, sa délégation et son homologue de la Namibie avant de souhaiter un mandat bien meublé à Margaret Williams. En effet, le chef des Moosé s’est dit fier de constater que le parlement namibien est dirigé par une dame.

Une formation pour les poissonnières de Koubri

A Koubri, dans la périphérie-sud de la capitale, la visiteuse a parcouru les étals de poisson du marché avant d’échanger avec les femmes de l’association Riinogo des femmes transformatrices de poisson. Là, les deux présidents (Salifou Diallo et Margaret Williams) ont congratulé l’ensemble des femmes. « L’honorable » Mensah Williams s’est dit particulièrement émue de voire que les femmes, grâce à la transformation du poisson et autres animaux aquatiques, arrivent à scolariser leurs enfants, à contribuer au bien-être familial et au développement du pays.
 Face aux doléances émises par la présidente de l’association, Fatoumata Guira, et qui se résument, entre autres, à l’appui financier, matériel (congélateur), au curage du barrage (…), la présidente du parlement namibien a pris la résolution de mobiliser les hommes d’affaires de son pays vers le Burkina Faso. Ces derniers auront pour mission de former les femmes et les gestionnaires de poissonneries. Aussi, la « défenseuse » des femmes burkinabè a indiqué qu’elles  doivent désormais être associées au choix des marchés devant accueillir leurs produits ainsi qu’à la fixation des prix des marchandises au niveau africain et mondial. Ces plaidoyers devront permettre aux femmes entrepreneurs de tirer leur marron du feu.
Wanlé Gérard COULIBALY
Ali LOMPO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.