Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales

La Direction générale du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales a organisé, du 22 au 26 août 2016 à Ouahigouya, un atelier de « team building » et d’élaboration du plan stratégique 2017-2021. Cinq jours ont permis au personnel de ressouder les liens et de passer au peigne fin les activités de leur structure. 
Venus de toutes les régions, les personnels du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) se sont retrouvés, du 22 au 26 août 2016 dans la cité de Naaba Kango, pour échanger sur le fonctionnement de l’institution et définir une vision prospective. Cette « grand-messe » qui est une première dans la vie du Fonds permanent, aux dires de son Directeur général (DG), Issaka Ouédraogo, visait à contribuer au renforcement de la dynamique et de l’esprit d’équipe autour d’objectifs communs mais aussi à révéler le potentiel du personnel et à accroître sa motivation en vue de l’amélioration des performances. D’où le concept de « team building » (constitution d’équipe) qui se veut une rencontre de l’ensemble du personnel représenté dans toutes les régions pour travailler en toute collégialité.
L’autre volet de l’atelier a été l’élaboration du plan stratégique 2017-2021 qui est également une première initiative depuis que le FPDCT existe, à en croire ses responsables. ‹‹Ce plan veut donner une vision claire au Fonds permanent. Il veut faire de cette structure, l’instrument principal de mobilisation des ressources pour financer les collectivités territoriales et leur assurer l’appui technique pour la mise en œuvre de leurs projets et programmes de développement››, a étayé M. Ouédraogo. Les échanges qui ont été très riches en enseignements, selon les participants, ont permis d’aboutir à des résultats probants. Ce sont notamment une analyse des acquis et insuffisances du Fonds permanent, un diagnostic des difficultés assorti de propositions de solutions, une saine émulation ayant permis de renforcer les liens individuels et collectifs du personnel et un plan stratégique pour les cinq années à venir. ‹‹Nous sortons très satisfaits de cette rencontre car elle nous a permis de nous connaître, de travailler ensemble et de tisser des liens très importants. Elle nous a permis aussi d’examiner tous les contours du Fonds permanent, d’identifier nos forces et nos faiblesses et de proposer des solutions pour donner plus de visibilité et d’efficacité à notre intervention››, s’est réjoui le DG.
Tout en félicitant et en encourageant le Fonds permanent pour ses actions en faveur du développement des collectivités territoriales, le représentant du gouverneur du Nord, Fidèle Ouédraogo, a dit tout l’engagement des autorités locales à soutenir de telles initiatives. A l’entendre, les autorités et le FPDCT ont toujours travaillé en tandem dans l’optique de relever les défis du développement. Créé en 2008 pour donner un coup de pouce à la décentralisation, le Fonds permanent rêve de devenir le principal instrument de financement du développement local au Burkina à l’horizon 2021. Nonobstant les nombreux acquis engrangés, a souligné le DG, les défis auxquels fait face le Fonds permanent demeurent énormes. Et pour les relever, il dit compter sur l’engagement de tous.
Mady KABRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.