Championnat national de Vovinam Viet Vo Dao: Ousmane Sibiri Bagayogo illumine la compétition

La Fédération burkinabè de Vovinam Viet Vo Dao (FBVVVD) a organisé les 22 et 23 juillet 2017 à Kaya son championnat national de la saison 2016-2017. Un exercice qui a consacré Ousmane Sibiri Bagayogo comme le meilleur voshing de la saison.
Trapu avec un centre de gravité bas, Ousmane Sibiri Bagayogo a toutes les aptitudes pour être un bon athlète, notamment dans les sports de combat. Il a su bien faire le choix du  Vovinam Viet Vo Dao. Il le pratique si bien. Démonstration en a été faite le dimanche 23 juillet dernier dans la salle polyvalente de Kaya à la faveur du championnat national de Vovinam Viet Vo Dao. Il a illuminé la compétition de par son talent. En lao mon quyen et en don cham (5 ciseaux), il a fait étalage de son savoir-faire en la matière. Saidou Tapsoba ne dira pas le contraire. Lui qui s’est vu battre et détrôné de son titre par le jeune voshing venu de Bobo-Dioulasso. En luong nghi kiem phap (sabre), Robert Roamba est resté imperturbable. En combat, Blaise Moyennga (60-65 kg) du Kadiogo, Ouamarou Ki (65-70 kg) du Nayala, Nicolas Tapsoba (70-75 kg), Saidou Tapsoba (70-80 kg) sont restés maîtres dans leur catégorie.
Si chez les adultes le niveau stagne, ce ne pas le cas chez les tout-petits où il a été jugé bon par les spécialistes. Là-bas aussi, il y a eu une petite révolution avec la percée du Houet. C’est notamment la petite Afssatou Barro. Elle a été sacrée championne dans 3 catégories. Le petit Arafat Sinaré est lui aussi une valeur sûre du Vovinam Viet Vo Dao burkinabè. Que dire des bambins tels  Elischama Dintoumda, Khalil Ilboudo, etc.   Au classement général par équipe, le Kadiogo avec 35 médailles (13 médailles d’or, 14 médailles d’argent et 8 médailles de bronze) occupe la première place. Il est suivi du Houet qui totalise  22 (dont 8 médailles d’or, autant en bronze et 6 en argent). Le Boulgou (2 médailles d’argent et une bronze), le Boulkiemdé (3 médailles de bronze), le Nayala (une médaille d’or), la Sissili (une médaille de bronze) et le Sanmatenga complète le tableau.
Le présent championnat a connu plus d’une centaine de participants. « Je suis assez satisfait compte tenu des techniques de combats que j’ai vues même si nous pouvons toujours mieux faire notamment en perspective  du championnat d’Afrique dans 3 mois au Mali », a relevé le président de la Fédération burkinabè de Vovinam Viet Vo Dao (FBVVVD), Fernand Ouédraogo. Pour le maire de Kaya et co-parrain de l’activité, Boukaré Ouédraogo dit Burky, c’est un double honneur pour lui. « Double honneur parce qu’au-delà du choix porté sur ma ville pour abriter l’évènement, je suis aussi le parrain », a-t-il justifié. Lui-même voshing (pratiquant du vovinam Viet Vo Dao) pour avoir déjà été  6 fois champion du Burkina, le maire de Kaya a promis de tout mettre en œuvre pour plus de vulgarisation de l’art martial à Kaya qui compte d’ailleurs un club.
Le parrain, le député Rasmané Daniel Sawadogo a, lui, emboîté le pas du maire. Il a salué la délocalisation du championnat de Vovinam Viet Vo Dao cette saison dans le Centre-Nord. Il a promis de toujours être aux côtés de la FBVVVD pour l’épanouissement des voshings.
Yves OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.