Coupe de l’Assemblée nationale : La région du Centre remporte la première édition

La finale de la 1re édition de la coupe de l’Assemblée nationale s’est déroulée, le samedi 29 juillet 2017 au stade Wobi de Bobo-Dioulasso. L’équipe cadette de la région du Centre s’est imposée par 5 tirs aux buts à 4, face à celle des Hauts-Bassins, à l’issue d’un match où les deux équipes se séparaient au temps règlementaire sur un score de 1 but partout.
Lancée le 25 mars 2017 à Kaya, dans la région du Centre Nord, la première édition de la Coupe de l’Assemblée nationale a connu son apothéose, le samedi 29 juillet 2017 au stade Wobi de Bobo-Dioulasso. En effet, la finale a mis aux prises l’équipe cadette de la région du Centre à celle des Hauts-Bassins. Faute de lampadaires dans le stade, la rencontre s’est disputée en 60 minutes au lieu 90 minutes. A l’issue d’une rencontre âprement disputée, c’est la région du Centre qui est sortie victorieuse devant celle des Hauts-Bassins au cours de la phase des tirs aux buts. Au terme du temps réglementaire (2 fois 30 minutes), les deux finalistes se sont séparées sur le score d’un but partout.
A la première mi-temps, durant les 15 premières minutes de la rencontre, le jeu est resté équilibré, même si le Centre s’est procuré les meilleures occasions. Malgré la volonté des équipes de scorer, elles se sont quittées sur un score vierge à la mi-temps. A la reprise, les deux onze de départ restent inchangés. Pour cette seconde partie, les poulains de Yaya Traoré, coach des Hauts-Bassins, prennent d’assaut le camp adverse.
A la 36e minute, sur un centre  anodin, le gardien de but du Centre, Jules Bayala, manque le cuir et lâche le ballon dans sa surface de réparation.
Dans la foulée, un joueur des Hauts-bassins s’accapare de la balle.  D’un coup, le gardien de but du Centre commet une faute sur son adversaire. L’arbitre de la rencontre, Cheick Amed Nako, sans broncher, indique le point de penalty. Oumar Cheick Sindé prend à contre-pied Jules Bayala. L’équipe des Hauts-Bassins mène par 1 but à 0. 6 minutes après le but concédé par la région du Centre, Walter Youl remet les pendules à l’heure. Malgré les changements apportés de part et d’autre, le score ne connaîtra pas d’évolution. Et ce sont les tirs au but qui vont les départager.
A ce jeu, les joueurs du Centre se sont montrés plus adroits que ceux des Hauts-Bassins. Cinq tirs réussis pour le Centre contre quatre pour les Hauts-Bassins.

Faire du football un élément fédérateur

En plus de la coupe, l’équipe de la région du Centre s’en est sortie avec 1 000 000 F CFA, un jeu de maillots, 25 paires de foot et de bas. Les Hauts-Bassins, classés deuxième, peuvent se consoler avec la somme 750 000 F CFA, un jeu de maillots, 25 paires de foot et de bas. Au terme de la finale, le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, a félicité le ministère des Sports et des Loisirs, la  Fédération burkinabè de football et toutes les structures qui ont permis l’organisation de cette coupe. Un tournoi, qui selon lui, a vu 6 000 jeunes joueurs s’affronter à travers les 45 provinces et les 13 régions, dans un esprit de solidarité et d’humilité. Ce qui augure, de son avis, de compétitions futures plus dynamiques et surtout une volonté de réussite en football au Burkina Faso.
«Nous souhaitons que la deuxième édition soit plus dynamique que la première édition», a-t-il indiqué. L’idée de la représentation nationale est de faire du football, un élément fédérateur pour la jeunesse burkinabè et à travers ce tournoi, déceler des talents qui vont constituer l’équipe nationale de demain. Aussi, a-t-il fait savoir, des provinces n’avaient ni maillots, ni paires de football, ni ballons. Et grâce à ce tournoi, a-t-il poursuivi, les provinces sont dotées de matériels de base du football. Le président de la Fédération burkinabè de football Sita Sangaré, a pour sa part, assuré que la direction technique nationale, de concert avec le département football jeune et les techniciens, ont décelé de nombreux talents qui seront mis à la disposition des différentes équipes nationales de petites catégories. Le lancement de la deuxième édition aura lieu à Gaoua, dans la région du Sud-Ouest.
Boudayinga J-M THIENON
Kadidiatou MILLOGO (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.