Promotion de l’auto emploi de la jeunesse

La cérémonie de sortie de la 3ème promotion de jeunes formés en agronomie, option fermier agricole, s’est déroulée, le vendredi 4 août 2017 dans le centre de formation de SAPAS à Nabodgo, dans la commune de Loumbila. Cette cérémonie  marquant la fin de deux ans de formation, a été consacrée à la remise d’attestations de formation et de kits de matériels aux 17 jeunes formés. 
Dans le but d’apporter sa contribution à la promotion de la formation professionnelle et à l’autoemploi des jeunes, la Société agropastorale et de services (SAPAS) a ouvert un centre de formation pour la préparation à l’examen du Certificat de qualification professionnelle (CQP) en agronomie, option fermier agricole. Ainsi, le centre reçoit des jeunes âgés d’au moins quatorze ans, diplômés au CEP, pour une formation d’une durée de deux ans, sanctionnée par le CQP. De ce fait, le centre de formation de la SAPAS a ouvert ses portes en octobre 2011 et présenté ses premiers candidats en 2014. Sur les 4 candidats présentés, tous ont obtenu leur CQP, soit un taux de succès de 100%.En 2015, sur les 15 candidats présentés au CQP, 14 ont été admis, soit un taux de succès de 93,33%.
Pour cette année 2017, tous les 17 candidats présentés ont obtenu leur CQP, soit un taux de succès de 100%. L’organisation pédagogique de la formation en agronomie au niveau du centre, est basée sur le référentiel des activités du fermier agricole dans le contexte du Burkina Faso. Pour ce faire, le directeur du centre de formation, Apollinaire Nana, a précisé: « Les objectifs pédagogiques poursuivis sont de permettre aux jeunes après leur formation, de pouvoir entre autres : installer une ferme agricole (exploitation agricole, maraîchère et de production animale), produire des céréales, des oléagineux, des légumineuses et des tubercules, assurer une production animale, gérer la santé animale et végétale, gérer une ferme agricole, vendre les productions agropastorales, communiquer en milieu professionnel, rédiger un projet de ferme agricole, assurer la maintenance préventive des équipements ».
Le corps enseignant de ce centre est composé de professionnels des directions régionales en charge de l’agriculture et des ressources animales du Plateau central. Pour les compétences générales, il est fait appel au personnel de l’éducation nationale et de l’administration communale de Loumbila. A la cérémonie de sortie, Tapsoba R.  Marcel, porte-parole des jeunes formés, a relevé: « A notre arrivée dans ce centre, nous avions des appréhensions au début. Mais avec les connaissances acquises, nous sommes maintenant convaincus de la pertinence de cette formation. Pour ce faire, nous nous engageons à les réinvestir sur le terrain afin d’être des modèles pour nos camarades ». Paul Taryam Ilboudo, initiateur de la SAPAS, a déclaré : « La SAPAS est née de la volonté de concrétiser une passion pour l’agriculture et de l’élevage mais aussi de la volonté d’avoir un statut juridique.  C’est ainsi que la SAPAS a été créée en juin 2010 comme une Société anonyme à responsabilité limitée (SARL) et comprend : une ferme de 2ha, un centre d’hébergement, une poussinière de Mandibga d’une capacité de 6 000 poussins avec 12 employés permanents ».
Les principales activités de la SAPAS sont : la réalisation d’activités agropastorales, la transformation de produits agropastoraux, la transformation des produits finis et sous produits agroindustriels, la réalisation d’activités de services et de prestations. Pour M. Ilboudo, malgré leur volonté, des difficultés demeurent car : « Nous formons les jeunes mais ils sont confrontés à un manque d’appui conséquent pour leur installation. Egalement, le secteur avicole rencontre des difficultés par un manque d’appui conséquent de la filière comme dans certains pays voisins. C’est pourquoi, nos autorités doivent se pencher sérieusement sur ces aspects ». En perspectives, la société ambitionne construire des bâtiments à température contrôlée et diversifier la production animale et végétale. Après avoir pris bonne note des préoccupations soulevées, le Secrétaire général de la région, Sévérin Z. Somé, a félicité les jeunes apprenants pour leurs résultats et les a invités à respecter les engagements pris. Il a ensuite félicité les responsables de la SAPAS pour cette belle initiative. La cérémonie a pris fin par la remise d’attestations de formation et de matériels aux jeunes formés. Cette formation a été possible grâce à l’accompagnement de Solidar Suisse et au Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA).
Abdias Cyprien SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.