Centre agroécologique: 500 plants mis en terre et 1000 autres distribués

L’ONG Action pour la promotion des initiatives locales (APIL) a organisé, vendredi 4 août 2017 au centre agroécologique de Bissiga, commune de Zitenga, une séance de reboisement. L’objectif était de contribuer à la protection de l’environnement et à la préservation des espèces locales. Ce sont au total 500 plants fruitiers qui ont été mis en terre et 1000 espèces locales fruitières distribuées aux groupements de producteurs. 
Dans le but d’apporter sa contribution à la protection et à la préservation des ressources naturelles, l’ONG Action pour la promotion des initiatives locales (APIL), organise chaque année, une campagne de reboisement. Pour cette année, c’est le centre agroécologique de Bissiga, sur l’axe Ouaga-Kaya, dans la commune de Zitenga, qui a servi de cadre à cette campagne annuelle de reboisement. Ce sont au total cinq cents plants fruitiers et des espèces locales qui ont été mis en terre et mille autres plants distribués aux groupements de producteurs pour des plantations familiales et individuelles. Ces plants mis en terre et distribués sont composés, entre autres : d’orangers, de manguiers, de bananiers, de papayers, de goyaviers, de moringa, de néré, de baobab, tamariniers.
Le coordonnateur général de l’ONG, Abdoulaye Ouédraogo, a justifié le choix de ce site car : « Le centre agroécologique de Bissiga est un instrument de changement et de renforcement des capacités mis en place par les populations et les partenaires pour articuler environnement et agriculture. Vous savez que notre environnement est en perpétuelle dégradation et cependant, nous dépendons de cet environnement. Par ce reboisement, nous voulons interpeler les acteurs sur notre rôle d’acteurs de changement de protection de l’environnement car c’est par là que nous pouvons réussir dans l’élevage, l’agriculture et l’économie ». « Si nous avons choisi de planter des arbres fruitiers, nous avons choisi de faire un reboisement utilitaire qui permet de préserver notre environnement,  de gérer nos terres et de contribuer à la sécuritaire.
Dans cinq à six ans si ces plants sont bien entretenus, nous aurons de l’ombre, des fruits et cela va contribuer au renforcement des économies et à l’amélioration des conditions de vie des populations » a expliqué M. Ouédraogo.
Pour renforcer son action, l’ONG APIL a distribué 1000 plants d’espèces locales fruitières aux 22 groupements de producteurs concernés par le projet. Ces plants serviront à des plantations familiales et champêtres pour la fertilisation des sols. Les bénéficiaires ont été invités donc à un entretien et à une bonne protection des plants qui seront mis en terre dans leurs familles et champs respectifs. Le chef du village a bien accueilli cette initiative et invité la population à jouer leur partition dans la protection de l’environnement. Le représentant de la Direction régionale en charge de l’environnement, Youssouf Ouattara, a reconnu que : « Cette initiative de l’ONG APIL entre en droite ligne de la politique de notre ministère.
En effet, cette année, le ministère encourage la plantation d’espèces locales et une plantation utile. Donc en plantant des arbres fruitiers et en distribuant des espèces locales aux familles, APIL apporte sa contribution à la promotion de l’économie verte dans notre région. Et j’encourage chaque bénéficiaire à bien entretenir ses plants afin de contribuer à reverdir notre environnement ». Les plants ainsi mis en terre seront bien entretenus et protégés car, d’une superficie de 4 ha, le centre agroécologique est bien clôturé et géré par dix employés permanents. Cette campagne de reboisement marque également le départ en vacances du personnel de l’ONG APIL pour un mois.
Abdias Cyprien SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.