Projet aéroportuaire de Donsin : Le bosquet de Kourityaoghin reverdi

Le Centre national de semences forestières (CNSF) et la Maîtrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin (MOAD) ont organisé, le lundi 14 août 2017, à Kourityaoghin dans la commune de Loumbila, une campagne de reforestation du bosquet dudit village.
La réalisation de l’aéroport de Donsin a occasionné une destruction massive d’arbres tant sur le site que dans les villages traversés. Pour aider à la reconstitution du couvert végétal endommagé, la Maîtrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin (MOAD) en collaboration avec le Centre national de semences forestières (CNSF) a entrepris depuis 2012 d’appuyer la réalisation de bosquets villageois et de plantations d’alignement dans les localités traversées par la voie d’accès à l’aéroport de Donsin et la réalisation  de bosquets villageois dans les zones de recasement et des plantations d’alignement dans la plateforme aéroportuaire. Ce lundi 14 août 2017, c’est au tour du village de Kourityaoghin dans la commune de Loumbila, d’accueillir l’opération.
Elle va permettre à terme, de mettre 4350 plants en terre sur une superficie de 1,9 ha et la distribution de 6000 plants aux personnes affectées par le projet. Pour le directeur général de la MOAD, Hadama Ybia, cette action vise à protéger et à restaurer les ressources végétales endommagées dans la construction de l’aéroport. «Nous avons déjà réalisé huit bosquets et nous avons prévu fournir des plants aux personnes affectées par le projet pour planter dans leur cour. Et c’est notre manière de contribuer à la lutte contre la désertification », a déclaré M. Ybia. Il a rassuré que les plants ont été soigneusement sélectionnés par le centre national de semences forestières qui est le partenaire dans ce projet. « C’est plus de 22 espèces locales que le CNSF a mis à notre disposition pour cette campagne de reboisement et nous sommes sûrs que ce sont des espèces utiles et rares », a-t-il indiqué. Et le directeur général du CNSF, Moussa Ouédraogo, de préciser que ces espèces sont composées, entre autres, de baobabs, de néré, de tamariniers… dont la culture est maîtrisée par le centre.
« Le chef du village nous a avoué que les bosquets sont des lieux où traditionnellement, ce sont des espèces locales qui sont conservées et je pense que c’est bien que ce soit ces espèces qui reviennent pour le reboisement », a souligné M. Ouédraogo. Le maire de la commune de Loumbila, Paul Taryam Ilboudo  et le chef du village de Kourityaoghin ont tous salué le geste de la MOAD et souhaité que d’autres actions allant dans le sens du bien-être des populations soient menées. La réalisation de la plantation d’arbres sur les sites d’accueil des populations affectées et la plateforme aéroportuaire est aussi une façon d’assurer le renforcement des capacités des acteurs en matière de production de plants.
Donald Wendpouiré NIKIEMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.