Rencontre B to B entre hommes d’affaires burkinabè et belges

Dans le cadre de sa mission d’assistance au secteur privé, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a organisé un forum économique et commercial belgo-burkinabè. La cérémonie officielle d’ouverture de ce forum a eu lieu, ce vendredi 27 octobre 2017, à Ouagadougou.
La Belgique avec ses 11 millions d’habitants et un PIB à 80% issu de l’exportation est le 15e fournisseur du Burkina Faso. C’est pour profiter de cet atout que la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso a organisé  un forum économique et commercial avec ce pays. La cérémonie officielle d’ouverture de ce forum a eu lieu le vendredi 27 octobre 2017 à Ouagadougou.  Deux jours durant, la mission multisectorielle économique et commerciale belge conduite par la secrétaire d’Etat-Région de Bruxelles-Capitale en charge du commerce  extérieur, Cécile Jodogne, a tenu des rencontres B to B avec les acteurs du secteur privé burkinabè.
 L’objectif du forum est d’offrir l’opportunité aux opérateurs économiques du pays des Hommes intègres de nouer des relations d’affaires avec des Hommes d’affaires belges. Pour Cécile Jodogne, les entreprises belge travaillent dans des domaines qui intéressent les secteurs de développement du Burkina Faso, notamment l’agriculture et l’extraction des minerais. « La population burkinabè est en attente de nombreux services dans le domaine de la communication, de la santé et l’audiovisuel….et la Belgique qui a une économie de service peut offrir son expertise et ses services.. »  a-t-elle ajouté.
La mission belge s’inscrit dans le cadre de la mise de la mise en œuvre de l’axe 3 du Plan national de développement économique et social (PNDES). Un axe qui vise la transformation structurelle de l’économie du pays par le renforcement des relations d’affaires avec les différents investisseurs, selon le Secrétaire général du ministère du Commerce, Sibiri Sanou. « C’est en cela que la délégation belge est venue avec une diversité d’acteurs économiques et j’espère que les relations que les opérateurs économiques belges et burkinabè vont nouer, permettront à notre pays de renforcer ses relations et les entreprises à mûrir davantage leur compétitivité sur le marché international », a-t-il souligné.
Les opérateurs économiques, quant à eux,  se sont promis des échanges commerciaux pragmatiques, efficaces et fructueux.
Yssouf SANA
yssoufsana@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.