Développement au Sahel : Près de 6 milliards de FCFA investis en 4 ans

L’ONG A2N a tenu la 8e session ordinaire de son assemblée générale, le mercredi 1er novembre 2017 à Dori. Le conseil d’administration a été renouvelé après un mandat de quatre ans. Le bilan de l’ancienne équipe dressé en quatre points a été estimé satisfaisant.

La 8e assemblée générale de l’ONG A2N  organisée, le mercredi 1er novembre 2017 à Dori, a permis de faire le bilan de l’organisation après 4 ans de mandature du conseil d’administration dirigé par Amidou Yonaba. Selon lui, le bilan de son équipe se résume en quatre rubriques. D’abord, il a évoqué le renforcement institutionnel et organisationnel de A2N. « Lorsque le conseil s’installait, il a hérité d’une léthargie au niveau de l’ONG. 4 ans plus tard, force est de constater que la structuration de l’ONG permet aujourd’hui de compter A2N parmi les grandes ONG à l’échelle nationale », a-t-il avancé.

Ensuite, au plan des réalisations physiques sur le terrain, il a confié que l’ONG a contribué de façon substantielle au bien-être des populations sahéliennes à travers les différents projets exécutés. C’est pourquoi, l’ancien président du conseil d’administration a souligné qu’en 4 ans, près de 6 milliards de F CFA ont été injectés dans le développement qui couvre cinq domaines d’activités. Il s’agit, entre autres, de la gestion des ressources naturelles, le renforcement des capacités des élus locaux, l’agroforesterie et l’éducation.

Pour ce qui concerne le troisième acquis, M. Yonaba a indiqué que le statut de A2N a été consolidé en ce que l’organisme a été placé au rang d’ONG d’utilité publique par le gouvernement. « Enfin, le rayonnement de l’ONG se traduit également par les sept projets exécutés sur le terrain, tout cela financé par sept bailleurs de fonds extérieurs qui s’adossent sur A2N pour intervenir au Sahel. C’est pourquoi, nous affirmons que les bases sont posées avec des résultats satisfaisants », s’est félicité Amidou Yonaba.

Des défis à relever

Certes, des résultats probants ont été atteints, mais l’ONG fait face à des défis. Dans un premier temps, c’est le défi sécuritaire. Pour ce faire, M. Yonaba pense que les populations doivent s’investir pour aider les forces de défense et de sécurité à travers une franche collaboration. En outre, il a demandé de travailler davantage à mobiliser au-delà des ressources financières extérieures. Autrement dit, pour lui, l’accent doit être mis sur les bailleurs de fonds intérieurs, à savoir les fils et les filles de la région du Sahel, pour développer cette partie du Burkina Faso. Enfin, il a proposé à la nouvelle équipe de renforcer les acquis pour pouvoir avoir une organisation à terme viable et pérenne.

Pour sa part, le nouveau président du conseil d’administration de A2N, Dr Amidou Tamboura a d’emblée remercié l’assemblée générale pour la confiance accordée à son équipe pour cette responsabilité. « Nous plaçons ce mandat sous le signe de la continuité. Nous voulons consolider les acquis de l’équipe précédente et ce, à tous les niveaux. Pour garder la confiance des partenaires actuels et attirer de nouveaux, nous devrons montrer pattes blanches dans la gestion des ressources humaines et financières », s’est-il adressé aux participants.
Quant au directeur exécutif de l’ONG A2N, Oumarou Cissé, il entend travailler en étroite collaboration avec la nouvelle équipe du conseil d’administration.

A cet effet, il commencera à faire l’état de la situation exacte de A2N de sorte à faciliter la tâche au Dr Tamboura et ses collaborateurs. En termes de perspectives, il est prévu la mise à jour régulière de gestion et du manuel de procédures administratives, financières et comptables et l’élaboration d’un document d’orientation stratégique à la hauteur de l’engagement de A2N et des missions qu’elle s’est assignées. Par ailleurs, l’ONG veut construire son siège et bâtir une ferme-école d’une superficie de quatre hectares à Dori.

C’est dans cette optique que le secrétaire général de la région du Sahel, Vincent Sawadogo, a félicité et encouragé A2N pour son engagement, son sérieux et la qualité du travail qui est abattu sur le terrain pour faire face aux grands défis qui se posent à la région. En conclusion, il a souhaité beaucoup de succès à l’ONG dans sa quête du bien-être des populations sahéliennes.

Souaibou NOMBRE
Snombre29@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.