Financement du PNDES : La BOAD a mobilisé 60 milliards de F CFA sur 300 promis

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a reçu en audience, le lundi 6 novembre 2017 à Ouagadougou, le directeur de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

Après avoir signé trois accords de financement dans la matinée du lundi 6 novembre 2017 avec le gouvernement burkinabè, le directeur de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), Christian Adovelande, a été reçu en audience par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba. A sa sortie, Christian Adovelande a expliqué qu’en termes de coopération, le niveau des interventions de la BOAD au Burkina Faso se chiffre désormais à 707 milliards de F CFA. Les trois accords signés, a-t-il précisé, concernent les projets prioritaires du Plan national de développement économique et social (PNDES). A travers le premier accord, a dit son directeur, la Banque a ainsi mis à la disposition du Burkina Faso, 30 milliards de  F CFA pour la réhabilitation de certains tronçons, notamment la Route nationale (RN) n°22 (Kongoussi-Djibo) et la RN n°14 (Koudougou-Dédougou) et pour la réhabilitation des voiries urbaines de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Le second accord porte sur l’amélioration du réseau interconnecté d’électricité pour un montant de 9,5 milliards de F CFA et le troisième engage la réalisation d’études pour la construction de trois barrages sur le cours d’eau, la Faga, et l’aménagement de 600 ha de terre.
Mais ce qui est plus important, a rappelé M. Adovelance, ce sont les discussions qu’il a eues avec le chef du gouvernement à propos de certains autres projets prioritaires du PNDES. « Nous avons pris des engagements pour le financement du PNDES pour un montant total de 300 milliards de F CFA sur la période 2016-2021. A ce jour, nous sommes à environ 60 milliards de F et cela est dû au fait qu’il faut attendre la période de maturité des projets avant de passer à la phase de financement », a-t-il confié. Pour les projets restants, a poursuivi le directeur de la BOAD, sa structure œuvre, en concertation avec le gouvernement burkinabè, à les amener « très rapidement » à maturité avant de les financer. L’hôte du Premier ministre a dit avoir également porté à sa connaissance, le point de l’évolution des activités de la Banque. A ce sujet, il a noté que les interventions de la BOAD de ces quatre dernières années se situent à 400 milliards de F CFA par an et depuis ces quatre ans, la Banque a levé des ressources d’un montant de 1600 milliards de F CFA dont la moitié est sur le marché international. «J’ai informé le Premier ministre que la structure est très bien équilibrée avec une solvabilité confortable »,a-t-il ajouté.

Jean-Marie TOE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.