Loumbila : Le centre de Formation polyvalent opérationnel

Au terme de sa visite officielle de 72 heures au Burkina Faso, le Prince Albert II de Monaco et le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, ont inauguré le centre de formation polyvalent de Loumbila, situé à une vingtaine de kilomètres de Ouagadougou, dans le Plateau central, dans la matinée du vendredi 12 janvier 2018. 
La Croix- rouge burkinabè (CRBF) veut bâtir, conformément à son plan stratégique quinquennal, une société nationale performante capable de prévenir, répondre promptement aux situations d’urgence et soutenir le développement durable des communautés vulnérables. C’est pourquoi, elle s’est dotée d’un Centre de formation polyvalent à Loumbila (CFPL), situé à une vingtaine de kilomètres de Ouagadougou, dans le Plateau central.
L’infrastructure a été inaugurée, le vendredi 12 janvier 2018, par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et le prince Albert II de Monaco. D’un coût d’environ 3,7 milliards de F CFA, le joyau a été bâti sur une superficie de 6,5 hectares. Il est composé, entre autres, d’un champ photovoltaïque de 56 Kwh, de forages hydrauliques, d’une zone de maraîchage et sportive, d’un espace piscine/centre de secours nautique aménagé et doté d’une piscine semi-olympique. Le centre de formation est également équipé d’un pavillon central réalisé en containers R+3 disposant d’un restaurant/bar, d’une salle de réunion et de formation de 160 places modulables, 19 chambres, 3 suites et 48 chambres bungalows.
Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dès l’entame de son propos, à cette occasion, a salué l’excellente coopération entre la CRBF et la principauté de Monaco, ayant permis l’aboutissement du projet. « Je me réjouis des relations d’amitié et de fraternité qui lient nos deux pays, permettant à ces sociétés de réaliser des projets humanitaires au profit des communautés les plus vulnérables, surtout à un moment où le Burkina Faso est engagé dans une dynamique nouvelle de développement », a ajouté le chef de l’Etat.
Pour lui, cette infrastructure est un important moyen mis à la disposition de la CRBF pour optimiser son efficacité dans l’assistance humanitaire. De ce fait, il l’a invitée à en faire le meilleur usage. Il a rappelé que le CFPL est né de la volonté de la Croix-Rouge du Burkina, de construire un centre de formation et de la volonté de celle de Monaco de construire un pavillon réutilisable après l’exposition universelle de Milan 2015. La première pierre du CFPL a été posée le 27 juin 2016 et il a fallu 18 mois pour mener à bien cette construction.

Donner une seconde vie au pavillon de Monaco

 Les expositions universelles, a-t-il poursuivi, ont toujours mobilisé d’énormes moyens non seulement pour leur construction mais également pour leur démantèlement.  « L’idée de donner une seconde vie au pavillon de Monaco, lors des éditions de 2015, est originale et mérite d’être saluée, surtout dans un monde où les défis humanitaires prennent de l’ampleur, exigeant des moyens de plus en plus importants pour des interventions plus efficaces », a-t-il précisé. A cet effet, il a traduit sa gratitude à l’endroit du Prince Albert II et son épouse Charlène.
A son tour, le prince a souhaité que le CFPL soit un exemple de durabilité. Il a exprimé toute sa reconnaissance à l’endroit des Partenaires techniques et financiers (PTF) qui ont permis la réalisation de ce centre de formation. « Aujourd’hui, certains PTF montrent qu’ils n’ont pas fait preuve de générosité mais qu’ils sont avant tout, concernés par la réussite de cette entreprise.
Par ailleurs, ils ont été séduits par l’immense espoir que suscite ce projet », s’est-il réjoui. Le complexe de Loumbila, a-t-il poursuivi, permettra de mener plusieurs activités. Il s’agit, entre autres, de l’insertion professionnelle de la population locale, des formations en hôtellerie et restauration. Il est question également de permettre aux sociétés nationales de la Croix-Rouge d’Afrique de l’Ouest de se former en premiers secours, en l’occurrence les secours nautiques. Le prince Albert II a indiqué que le CFPL a été le projet le plus important jamais réalisé par la Croix-Rouge monégasque.
Le président national de la CRBF, Denis Bakyono, a dit sa joie de voir le CFPL se réaliser. « C’est le moment pour moi de remercier toutes les bonnes volontés qui ont œuvré à l’aboutissement de ce projet. Ce qui permettra, entre autres, de diminuer les risques de noyades, d’assurer des formations aux communautés locales aux techniques de maraîchage agroécologiques, la commercialisation, etc.», a-t-il souligné. C’est pourquoi, il a rassuré que tout sera mis en œuvre pour son bon fonctionnement.
Abondant dans le même sens, le maire de la commune de Loumbila, Paul Taryam Ilboudo, a révélé que le choix de la Cité des légumes pour l’installation de ce centre de formation est une marque de confiance et de considération. « Les activités de production qui seront réalisées dans ce centre sont en parfaite adéquation avec la vision stratégique du Conseil municipal, qui est de faire de Loumbila une commune unie où la sécurité et le bien-être social sont assurés et les atouts agro-sylvo-pastoraux valorisés », a-t-il souhaité.  Le maire de Loumbila a soutenu que la commune ne lésinera pas sur les moyens pour soutenir le comité local de la Croix-Rouge dans sa commune afin de mettre en œuvre des projets humanitaires au profit des communautés les plus vulnérables.
Emil SEGDA
Segda9emil@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.