Lutte contre l’extrémisme violent : artage d’expériences entre Forces africaines et internationales

Les forces armées burkinabè, en partenariat avec des forces d’opération spéciales des pays d’Afrique, d’Europe et des Etats-Unis d’Amérique,  organisent du 9 au 25 avril 2018, un exercice militaire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Le lancement de l’exercice multinational dénommé Flintlock  est intervenu le mercredi 11 avril 2018 à Ouagadougou.

La sécurité en Afrique du Nord et de l’Ouest reste un défi transfrontalier à relever. Pour y parvenir, cela nécessite un engagement des acteurs régionaux. Les forces armées burkinabè et leurs frères d’armes de la sous-région semblent avoir pris la mesure de cette situation. En effet, ces unités organisent  du 9 au 25 avril 2018 à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso, en collaboration avec leurs partenaires d’Europe et des Etats- Unis d’Amérique, un exercice multinational dénommé Flintlock. Pour le chef de division opération adjoint des forces armées burkinabè, le Colonel Rémi Kaboré, cette opération a été possible grâce au commandement militaire des Etats-Unis pour l’Afrique. « Plus de 1500 membres des forces de plus de 20 pays se retrouveront deux semaines durant, pour accroître leur interopérabilité et partager leur expérience en contre-terrorisme », a-t-il indiqué.

Le colonel a précisé que cet exercice vise à encourager la coopération régionale et à permettre aux pays participants de stabiliser la région transsaharienne en réduisant les capacités de nuisance des groupes extrémistes violents.  Pour ce faire, les participants à l’exercice mèneront des exercices tactiques de petites unités,  incluant des parcours de tir et des mouvements à pieds ou motorisés. Des opérations aéroportées, des exercices de reconnaissance et des manœuvres de combats rapprochés seront aussi au menu de cette formation. Le colonel Kaboré a, à ce propos, invité les participants à s’y investir car ce cadre est une opportunité pour les forces armées des différents pays d’acquérir de nouveaux savoirs-faire dans la lutte contre l’extrémisme violent.

Il a, en outre, saisi l’occasion pour réitérer les remerciements de l’état-major général des armées du Burkina aux USA pour leur accompagnement.  Aux forces amies d’Autriche, d’Espagne, des USA, des Pays-Bas, de la Pologne,  de la Mauritanie et du Mali,  le Chef de division opération adjoint des forces armées burkinabè leur a souhaité un bon séjour au pays des Hommes intègres. De son avis, des exercices similaires se tiendront au Niger et au Sénégal,  avec les armées des pays africains tels que le Cameroun, le Nigeria, l’Algérie, le Tchad,  la Tunisie et bien d’autres pays d’Europe.  L’opération Flintlock a été initiée et organisée depuis 2005 par le Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.