Ecole nationale des douanes : 50 élèves-inspecteurs des douanes défendent leur mémoire

Le secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, Dr Séglaro Abel Somé, a lancé les soutenances de mémoire de 50 élèves-inspecteurs de la 23ème promotion de l’Ecole nationale des douanes, le lundi 4 juin 2018, à Ouagadougou.

La direction générale de l’Ecole nationale des douanes (END) organise du 4 au 6 juin 2018, les soutenances de mémoire de ses élèves- inspecteurs de la 23e promotion. En effet, le secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, Dr Séglaro Abel Somé, a présidé la soutenance inaugurale du mémoire de l’impétrant gabonais, Abogué Meyo Dorian Dan Curtis. L’élève-inspecteur des douanes a défendu le thème suivant : « Mobilisation optimale des recettes douanières par la maîtrise de la gestion des risques au Gabon » devant un jury composé, entre autres, de son directeur de mémoire, Sidiki Konaté et du rapporteur, Micheline Ilboudo/Diallo. Le mémoire sanctionné par une note de 16/20, élève désormais Abogué Meyo, au rang de diplômé d’études supérieures des douanes. Pour lui, le choix de cette thématique s’explique par le fait que la gestion des risques est l’un des éléments-clés de la facilitation des échanges commerciaux.
De son avis, la convention de Kyoto (Japon) révisée sur la certification et l’harmonisation des administrations douanières permet de mieux gérer les risques. « Aujourd’hui, les douanes africaines sont tenues de maintenir un niveau optimal des recettes », a-t-il déclaré. Abogué Meyo a reconnu que la gestion des risques est un élément indispensable pour la performance des services douaniers. Il a dit ainsi fondé son étude sur la pratique de cette gouvernance douanière au Gabon et l’amélioration du rendement des contrôles douaniers. Dans son analyse, il est ressorti que l’administration de la République gabonaise dispose d’une politique prioritaire axée sur la gestion des risques, même si l’on enregistre une faiblesse dans sa mise en œuvre. En sus, a expliqué l’élève- inspecteur des douanes, entre 2013 et 2015, plus de 90% des déclarations ont été orientées en circuits de contrôle intrusifs, 1,13% d’entre elles sont en comptes écrits et plus de 2 milliards de F CFA recouvrés durant la période. Toutefois, il a pointé du doigt la faiblesse des vérifications immédiates nonobstant l’existence de projets pluriannuels formulés conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale des douanes (OMD).

Nécessité d’une « Analyse miroir » des données commerciales

L’impétrant a aussi exprimé sa fierté d’avoir apprécié les réformes douanières gabonaises nécessitant une mobilisation des ressources humaines et techniques. Il a, par ailleurs, suggéré l’ « Analyse miroir » des données sur les transactions commerciales pour lutter principalement contre la fraude. Concernant la finalisation de son document, Abogué Meyo a dit prendre notes des remarques et suggestions faites par le jury. Le président du jury, Séglaro Abel Somé, a jugé pertinentes les différentes thématiques abordées (contribution de l’administration des douanes au développement durable, contribution de la douane à la lutte contre le terrorisme, etc.). Il a, de ce fait, félicité les enseignants de l’END, un Etablissement public de l’Etat (EPE) pour la qualité de la formation assurée qui se ressent sur les thèmes retenus. Quant au directeur de l’END, Casimir Sawadogo, il a indiqué que l’apprentissage des inspecteurs divisionnaires des douanes s’achève par un exercice assez éprouvant mais très formateur. Il a précisé que pour la présente session des soutenances à l’END, 50 stagiaires dont vingt-quatre Burkinabè, dix-huit Gabonais, cinq Congolais, deux Togolais et un Nigérien évoquent divers points relatifs aux difficultés vécues par les douanes. Pour la directrice adjointe de la douane, Micheline Ilboudo/Diallo, à travers ces thèmes « innovants », cette 23ème promotion va renforcer les administrations douanières des pays représentés.
Boukary BONKOUNGOU
Adama SOW (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.