UEMOA L: le taux du prélèvement communautaire de solidarité maintenu à 0,8%

La 20esession ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) s’est tenue, le 30 juillet à Lomé au Togo.

La 20e session ordinaire des huit (08) pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), qui a eu lieu le 30 juillet 2018 à Lomé au Togo, a connu la présence effective des chefs d’Etat du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Niger, du Sénégal et du Togo.  Le Bénin a été représenté par son ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbenonci, le Mali par le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Abdramane Sylla. Les chefs d’Etat et de gouvernement ont examiné, notamment, le rapport sur l’état de l’UEMOA, la note sur l’état de convergence dans les Etats membres, et l’avancée des grands chantiers comme l’Initiative régionale pour l’énergie durable (IRED). Selon les services de communication de l’organisation communautaire, l’une des principales décisions de ce 20e sommet a été le maintien du taux du Prélèvement communautaire de solidarité (PCS) à 0,8%.  Pour des mesures de rationalisation des charges d’opérationnalisation des organes de l’UEMOA, la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement avait décidé, le 10 avril 2017 à Abidjan, de réduire le taux du PCS de 1% à 0,8% à partir du 1erjuillet 2017 avec un objectif de 0.5% à partir du 1er janvier 2019.

Après avoir encouragé la Commission à poursuivre l’optimisation des coûts d’opérationnalisation des politiques sectorielles et le renforcement de sa gouvernance, les chefs d’Etat et de gouvernement, au cours des travaux du 20e sommet, ont décidé du maintien du PCS à 0,8% à compter du 1er janvier 2019. Cette mesure a été prise en attendant, que le Conseil des ministres approfondisse la question. Les travaux se sont déroulés sous la présidence du président ivoirien, Alassane Ouattara, président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA. Etaient présents, les présidents Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, José Mario Vaz de la Guinée-Bissau, Mahamadou Issoufou du Niger, Macky Sall du Sénégal et Faure Essozimna Gnassingbé du Togo.La rencontre des dirigeants de l’UEMOA a été précédée par le sommet conjoint des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sur le terrorisme.

Jean-Marie TOE
De retour de Lomé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.