Alors qu’ils quittaient le site de la mine d’or d’Inata dans la région du Sahel pour la ville de Djibo, Vichram Akolya, le fils du PDG de la mine d’Inata, de nationalité indienne ainsi que le directeur technique de la mine, Christo Botma, de nationalité sud-africaine et leur chauffeur, Amadé Zallé, de nationalité burkinabè, ont été enlevés le dimanche 23 septembre 2018 à bord du véhicule immatriculé 11 GP 2116 AT.

Le véhicule a quitté le camp du site minier vers 8h dimanche et était injoignable par la suite. L’alerte a été donnée aux forces de sécurité et selon une source locale, une patrouille de la gendarmerie qui faisait un ratissage de la zone à la suite de la disparition des trois infortunés, est tombée dans une embuscade. En effet, dans l’après-midi vers 17h, des hommes armés non identifiés ont attaqué les gendarmes et ont pu emporter trois  engins (motos). Sur une vingtaine de motos et bien armés, la quarantaine d’assaillants est repartie vers le Nord à la fin de l’affrontement.

Sidgomdé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.