Pôle de croissance du Sourou : La création d’une société d’économie mixte envisagée

Le comité de pilotage  de  l’Autorité de mise en valeur de la vallée du Sourou (AMVS), a eu une séance de travail, le lundi 1er octobre 2018 à Ouagadougou, avec le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. Il a été question de la création d’une société d’économie mixte en vue d’une mise en œuvre du pôle de croissance du Sourou.

Le gouvernement veut faire de la vallée du Sourou, un pôle de croissance agricole. Pour y arriver, il faut restructurer le secteur. C’est dans ce cadre que l’équipe de pilotage de l’Autorité de mise en valeur de la vallée de Sourou (AMVS) a tenu une séance de travail  le 1er octobre 2018 avec le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.

Selon le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques (MAAH), Jacob Ouédraogo, les échanges ont porté sur la restructuration des aménagements de la vallée de Sourou et la création d’une société d’économie mixte. «Nous  avons échangé sur les possibilités qu’offre la vallée, les potentialités à exploiter et la répartition du capital de sorte qu’on puisse avoir l’Etat et le secteur privé, mais aussi, les producteurs», a-t-il expliqué. Pour le DG de l’AMVS, Robert Ouédraogo, il s’agit de donner un coup de pouce au développement économique et social de la zone, en la transformant en une société qui va être en mesure d’avoir plus de flexibilité pour mener à bien la mission. Le ministre en charge de l’agriculture a renchéri qu’ il s’agit de faire de cette zone, un pôle de croissance spécialisé dans l’«agropôle».

«C’est pourquoi, il faut prendre en compte tous les acteurs du développement économique et social, tenir compte des questions liées  à la production, la transformation et la commercialisation», a-t-il expliqué. La  prochaine étape est donc d’améliorer le dossier, ensuite le soumettre  en conseil de cabinet enfin,  le présenter en conseil des ministres pour l’adoption  des statuts et la création de la société d’économie mixte.

«Elle (la société, Ndlr) va bientôt s’installer à Nyassa dans la province du Sourou», a soutenu Jacob Ouédraogo. Pour rappel, l’AMVS a été créée depuis 1986 avec pour mandat, la mise en valeur de toutes les  potentialités de la vallée du Sourou. «Nous sommes  actuellement à 1558 ha de terres aménagées. Ce  qui donne une production annuelle qui varie  entre 120 000 et 150 000 tonnes» a précisé le DG de l’AMVS.

Fleur BIRBA
fleurbirba@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.