Le directeur de cabinet du président du Faso, Seydou Zagré (debout) a contribué à apporter des informations sur les mesures en cours pour lutter contre les terroristes

Une délégation de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) a échangé, le dimanche 23 septembre 2018 à Koudougou, avec ses militants et sympathisants de la région du Centre-Ouest. Il s’est agi pour elle, d’échanger avec les populations de la région sur la situation nationale dans notre pays.

Le chef de délégation de l’APMP, Ouindlassida François Ouédraogo a appelé les populations à soutenir les FDS

En vue de mieux informer ses militants et sympathisants de la région du Centre-Ouest sur la situation nationale, une délégation de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) a séjourné le dimanche 23 septembre 2018 dans la Cité du cavalier rouge. Le point focal de l’APMP du Centre-Ouest, Jean Zongo, a indiqué que les attentes des populations d’en savoir plus sur la situation nationale, notamment sécuritaire que vit le Burkina Faso sont grandes.

Ainsi, il a salué la vision de l’Alliance qui, en venant échanger avec les militants et sympathisants de la région, apporte du même coup, « un soutien moral et un réconfort à ses militants ». Tour à tour, les membres de la délégation, conduite par Ouindlassida François Ouédraogo du Rassemblement pour la démocratie et le socialisme (RDS), ont intervenu pour dépeindre la situation sécuritaire « non enviable » du pays.

A les entendre, l’APMP, en décidant de descendre sur le terrain, s’est fixée donc pour mission d’échanger avec les militants et sympathisants sur la situation et de rassurer les populations de l’engagement et de la détermination du chef de l’Etat et du gouvernement dans la lutte contre les « déstabilisateurs ». Aussi, l’Alliance veut apporter son soutien « sans faille » aux Forces de défense et de sécurité (FDS) dans leur bataille contre les forces du mal et susciter un élan de patriotisme et de collaboration entre les populations et les FDS pour combattre les ennemis de la nation. Les efforts déployés par les autorités nationales ont également été dévoilés aux participants de la rencontre.

Les militants et sympthisants de l’APMP sont sortis massivement pour écouter le message de l’Alliance

Ce regroupement de 45 partis et formations politiques qui soutiennent le Président du Faso dans la mise en œuvre de son programme a, par ailleurs, traduit sa solidarité au chef de l’Etat qui, aux dires du chef de la délégation, ne ménage aucun effort pour le retour de la stabilité sur l’ensemble du territoire national. Pour Ouindlassida François Ouédraogo, la recrudescence des attaques au Burkina Faso (118 morts dont 48 FDS et 70 civils, d’avril 2015 au 15 septembre 2018) n’a aucun autre but que de saper le moral des FDS en vue de déstabiliser le pouvoir démocratiquement élu et annihiler les efforts de la justice dans sa quête de vérité dans l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 et le putsch manqué de septembre 2015.

Pour la délégation de l’APMP composée également des présidents du PNDP, Issa Tiemtoré et du Front progressiste, Gafarou Nignan, l’heure est à la solidarité nationale et à la cohésion. La sortie de Koudougou a également été l’occasion pour les missionnaires de l’APMP de parler de la campagne agricole en cours et de la rentrée scolaire 2018-2019. Avec l’appui du directeur de cabinet du président du Faso, Seydou Zagré et de la conseillère spéciale du chef de l’Etat, Rakièta Yaméogo, la délégation  a réaffirmé son soutien et ses encouragements aux différents acteurs de la région.

François KABORE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.