Consortium RESA : Une première année satisfaisante

Contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle  dans la province du Yagha (Sahel), plusieurs organisations humanitaires ont mis en place un projet multisectoriel baptisé «  Consortium RESA ». Après une année d’activités, l’heure est au bilan. 
Lancé en 2017, le projet RESA a porté assistance à 3700  familles vulnérables dans la province du Yagha en renforçant leur capacité contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Pour les organisations porteuses du programme, à savoir  Médecins du monde Espagne, la Croix Rouge espagnole / burkinabè, Vétérinaires Sans Frontières Belgique et Humanité & Inclusion, l’objectif  est « à court terme de répondre aux besoins alimentaires de base, à moyen-terme d’améliorer durablement la qualité et l’accès aux services de base ainsi que le renforcement des moyens d’existence». A long terme, ont-ils ajouté, il s’agira de solidifier la gouvernance locale, améliorer la gestion des ressources naturelles et la cohésion sociale entre agriculteurs et éleveurs.
Lors d’une rencontre, tenue du 26 au 28 septembre 2018 à Ouagadougou, les acquis du Consortium RESA ont été soulignés. Ces résultats  sont, entre autres, l’accès des populations vulnérables aux services de base, les actions préventives contre la malnutrition qui ont favorisé une amélioration de la qualité de la prise en charge (matériel technique, accueil, formations), les  activités de prévention des maladies et la promotion de la santé (santé des adolescents, santé de la femme et de l’enfant). Les organismes ont mis  l’accent sur l’autonomie des bénéficiaires. Sur le terrain, un soutien financier a été apporté aux personnes ciblées(les transferts monétaires inconditionnels), afin d’acquérir des vivres en période de pré-soudure, de reconstituer le cheptel vendu pour acheter des vivres; d’améliorer la santé animale.
Cet appui s’est également matérialisé par la distribution des semences et des intrants agricoles, la réhabilitation des terres dégradées (cash for work). « Il était nécessaire de faire une halte pour analyser notre intervention afin de tirer les leçons et avancer avec les défis qui se présentent à nous », a expliqué le coordonnateur adjoint du projet RESA, Midièba Fabrice Yonli. Ces challenges sont l’amélioration durable de la situation des ménages, à travers l’épargne et l’accompagnement personnalisé (coaching social, technique et financier), la poursuite des activités dans le domaine de la santé, de l’hygiène, de l’assainissement, de la gouvernance, etc.
Pour le représentant de l’Union européenne, principal bailleur de fonds à travers le Fond Fiduciaire d’Urgence (FFU), le Consortium RESA est un succès au regard des 200 000 personnes assistées sur le terrain dont 25 000  directement dans la province du Yagha. Et de souhaiter, pour la deuxième année, une capacité chez les populations bénéficiaires  à se prendre en charge.
Alassane KERE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.