Comptabilités des EPE : Produire à temps les données statistiques

La 19e conférence annuelle des agents comptables des établissements publics de l’Etat se tient, du lundi 1er au mercredi  3 octobre 2018 autour du thème :  « La contribution des établissements publics de l’Etat à la mise en œuvre  des recommandations issues de l’évaluation de la performance du système de gestion des finances publiques  suivant la méthodologie du cadre PEFA ».

Les gestionnaires des finances publiques dans les Etablissements publics de l’Etat (EPE)  sont soucieux d’améliorer la notation du Burkina Faso.  Ainsi, lors de la 19e Conférence annuelle   des agents comptables des établissements publics de l’Etat (CACEPE),  qui se tient du 1er au 3 octobre 2018, ils vont se pencher sur la contribution  des établissements publics  de l’Etat à  la mise en œuvre  des recommandations  issues de l’évaluation  de la performance du système de gestion des finances publiques suivant la méthodologie PEFA. Pour le directeur général du Trésor et de la Comptabilité  publique, Abraham Ouattara, le choix de ce thème se  justifie par le fait que la mise en œuvre  des recommandations issues  de l’évaluation  de 2017 interpelle aussi bien  l’Etat central que les  EPE.
 «  Son développement  offrira aux agents comptables  une tribune privilégiée  pour mener  des échanges  sur les faiblesses constatées  et dégager des pistes de solutions », a-t-il ajouté.  Selon le directeur général  du Trésor et de la Comptabilité publique, le cadre PEFA est un référentiel international qui  permet d’évaluer les performances de la gestion des finances publiques dont l’application des recommandations permettra au Burkina Faso d’améliorer son score dans les prochaines évaluations et ainsi  d’être plus respecté dans ses discussions avec les partenaires techniques et financiers.  Justement  la dernière évaluation datant de 2017 avait formulé,  entre autres recommandations, de faire davantage d’efforts  pour produire à bonne date  les données statistiques des EPE pour que les comptes de l’Etat  soient plus complets.
La ministre déléguée chargée du Budget, Edith  Clémence Yaka  a salué le choix d’un tel thème pour ces assises. «  Vous démontrez  par-là votre capacité  à vous adapter  aux évolutions récurrentes et nécessaires dans le domaine des finances publiques et votre souhait  de jouer votre partition  dans la réforme de la  gestion publique en vue de  se  mettre en conformité avec les standards internationaux », a-t-elle relevé.    Pour elle, le  choix du  thème de la 19e conférence annuelle des agents comptables est d’autant plus  pertinent que  le champ d’évaluation  de la méthode PEFA couvre aussi bien  l’administration centrale constituée des ministères et institutions relevant du budget de l’Etat  que les établissements publics  de l’Etat et les organismes de sécurité sociale. « L’étendue  de l’évaluation PEFA se comprend aisément  parce que de plus en plus,  les notions de déficit public, d’endettement public  et corrélativement  le principe de l’unité  budgétaire s’apprécient dorénavant  sur des horizons  qui intègrent les comptes de l’Etat et ceux des établissements publics », a-t-elle expliqué.
Organisée , chaque année depuis 2000, par la direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique,   les conférences annuelles  des agents comptables des  EPE  offrent un cadre d’échanges   sur  des préoccupations    se rapportant  aux missions,  rôles,  devoirs et obligations ainsi que  les perspectives  d’amélioration  de leurs conditions de travail en vue d’atteindre  une plus grande performance dans l’exécution de leurs tâches.
Nadège YE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.