Dans le cadre de la campagne pour l’élection du président du Conseil national du patronat burkinabé (CNPB), l’unique candidat, Apollinaire Compaoré a animé, le vendredi 12 octobre 2018 à Ouagadougou, une conférence de presse.
Homme d’affaires « émérite », patron de plusieurs entreprises au Burkina Faso comme à l’étranger, Apollinaire Compaoré bât la campagne pour  la présidence du Conseil national du patronat burkinabé (CNPB). A cet effet, il a animé une conférence de presse, le vendredi 12 octobre 2018 à Ouagadougou pour solliciter le suffrage des patrons d’entreprises burkinabè pour la présidence du CNPB, créé il y a 44 ans (1974). Pour son directeur de campagne, Alexis Zongo, son candidat a pour ambition de contribuer à l’édification d’un secteur privé dynamique, porteur de développement économique et social inclusif de tous les travailleurs et employeurs burkinabé.
Cela, a-t-il poursuivi, en préservant et en promouvant leurs intérêts matériels et moraux dans leurs relations avec les pouvoirs publics, les partenaires au développement et les organisations syndicales. Ainsi, a expliqué son directeur de campagne, s’il est élu à la tête du patronat, Apollinaire Compaoré compte contribuer à l’instauration au Burkina Faso et dans la sous-région, d’un environnement propice à l’extension du secteur privé, en vue de promouvoir le développement économique et social. Il envisage également établir avec les pouvoirs publics et les partenaires au développement, des relations de partenariat, afin de promouvoir un consensus à l’appui des réformes et de modifier de manière qualitative les attitudes envers l’initiative privée.
Par ailleurs, M. Compaoré souhaite améliorer la gestion interne des entreprises par l’organisation de sessions de formation et enfin, la réalisation et la diffusion d’études nécessaires à la promotion de leurs activités. M. Zongo a poursuivi qu’un plan global sera bâti sur une période de 4 à 5 ans autour de quatre axes principaux. Le 1er axe, a-t-il confié, entend réviser les textes statutaires et réorganiser la gestion institutionnelle et fonctionnelle du CNPB, le 2e axe, développer une stratégie de communication, de représentation et de plaidoyer pour la défense des intérêts de ses membres et le développement du secteur privé.
Quant à l’axe 3, il ambitionne de développer une approche de prestations de services adaptée à ses membres, alors que l’axe 4 prévoit la mise en œuvre d’une gestion optimale pour une autonomie financière et une viabilisation du CNPB. En réponse aux questions des journalistes sur ses capacités à diriger le CNPB et pourquoi battre campagne alors qu’il est le seul candidat, Apollinaire Compaoré s’est voulu rassurant. « J’ai toute l’énergie physique, je suis bien entouré par des collaborateurs, je dispose d’une expérience  pour mener à bien la présidence du CNPB. Je suis le seul candidat par consensus, je bats une campagne pour ne pas rentrer de façon clandestine et j’apporte une nouvelle dynamique », a soutenu M. Compaoré.
Adama SOW (Stagiaire) 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.