Numérisation de l’administration publique: Les services informatiques s’approprient les systèmes d’information

 La direction générale des technologies de l’information et de la communication organise, du 27 au 30 novembre 2018 à Ouagadougou, un séminaire de formation sur les systèmes d’information au profit des directions en charge des services informatiques.

Le ministère du Développement de l’Economie numérique et des Postes, s’inscrit dans l’élan gouvernemental de digitaliser l’administration publique. A cet effet, du 27 au 30 novembre 2018, la Direction générale des technologies de l’information et de la communication (DGTIC) organise un séminaire de formation sur la question. Pendant quatre jours, une cinquantaine de participants issus des Directions en charge des services informatiques (DSI) vont s’approprier les méthodes et techniques d’élaboration des Schémas directeurs des systèmes d’information (SDSI). Selon le formateur, par ailleurs directeur général du cabinet NeXT’s, Stéphane Sanou, ces schémas directeurs sont à la base de l’informatisation des différentes institutions. « Dans le cadre du présent séminaire, il s’agit de dérouler le principe de conception des schémas directeurs allant de la collecte des besoins à l’appel d’offres, c’est-à-dire au choix du prestataire et à la conduite du projet de conception de ces schémas », a-t-il précisé. Les participants vont également se familiariser avec de nouveaux métiers à l’image de la fonction de ‘’Content manager’’ (ceux qui sont chargés par exemple, des contenus des pages web et réseaux sociaux des ministères), a indiqué Stéphane Sanou. Car, a-t-il dit, les métiers des DSI ne se limitent pas seulement aux systèmes d’information, aux réseaux, aux logiciels, etc. Pour le représentant de la ministre en charge de l’économie numérique, Kisito Traoré, l’objectif principal de cet apprentissage est d’outiller les acteurs du numérique pour bien planifier le processus de digitalisation de l’administration publique. La formation vise également à renforcer les capacités techniques des DSI en vue de l’accélération de cette numérisation des structures publiques, a-t-il ajouté. Il a rappelé l’importance des SDSI qui constituent un dispositif de planification indispensable pour garantir la cohérence des actions de transformation numérique. C’est aussi, a-t-il expliqué, un puissant outil de mobilisation de financement par le biais d’un pilotage opérationnel et stratégique efficace des systèmes d’information.

Mieux maîtriser la transformation numérique

« Accroître la capacité des DSI dans la planification pour le développement des systèmes d’information va contribuer à mieux maîtriser la transformation numérique des secteurs de développement socioéconomique du Burkina Faso », a rapporté Kisito Traoré. Il a traduit la reconnaissance de la ministre en charge de l’économie numérique à l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) pour son appui à l’organisation du séminaire. De l’avis du directeur général des technologies de l’information et de la communication, Izaï Toé, la tenue de ce séminaire traduit la volonté du gouvernement de prioriser le capital humain pour édifier une administration électronique efficace. Le séminaire de formation se déroule en partenariat avec le cabinet tunisien PROWAY Consulting, leader de l’établissement des schémas directeurs des systèmes d’information.

Boukary BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.