Semaine nationale de la citoyenneté: Un cross pour réchauffer les acteurs

Le ministère en charge des droits humains et de la promotion civique, a lancé la Semaine national de la citoyenneté (SENAC) par du sport, le jeudi 22 novembre 2018. A travers un cross populaire, les sportifs du jour ont sillonné des artères de la ville de Ouagadougou pour donner le top de départ des différentes activités de l’évènement.

La 15e édition de la Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC) a débuté, le jeudi 22 novembre 2018 par un cross populaire. L’activité sportive a été conduite par le premier responsable du ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, René Bagoro. En compagnie des agents de son département, des agents de la sécurité, des élèves des écoles primaires, secondaires et de formation professionnelle, le ministre a bouclé un circuit total de 4km 700, allant du rondpoint des Droits humains à l’échangeur de Ouaga 2000 en passant devant la gare routière. Sous une animation musicale, ils ont mis moins de 30 minutes pour rejoindre le point de départ.

A l’arrivée, les sportifs du jour ont eu également droit à une séance d’aérobic dirigée par des moniteurs du ministère des Sports et des Loisirs. Pour le ministre en charge des droits de l’homme, le sport est d’abord un droit. «Au niveau des Nations unies, il est question aujourd’hui de voir comment promouvoir les droits humains par le sport. Mais avant tout, nous avons voulu démarrer cette activité intense par le sport pour nous mettre en jambe, mais c’est aussi pour mobiliser et sensibiliser », laissera-il entendre. En effet, cette année, la SENAC est organisée sous le thème : «Préservation des valeurs sociales : rôle et responsabilité des citoyens pour le renforcement de la paix et de la cohésion sociale». L’objectif du choix de ce thème selon le ministre, est d’engager chacun et chacune en faveur de la promotion des valeurs sociales comme socle de notre identité.

Ainsi, pour diffuser largement le message de cette 15e édition, plusieurs activités seront organisées tout au long de la semaine allant du 22 au 30 novembre. Outre le présent cross qui a servi de lancement des activités, il est prévu au programme, des activités telles que, la nuit du citoyen, une journée de salubrité, une journée du drapeau, des sensibilisations et des conférences en milieu scolaire, des jeux radiophoniques.

L’édition 2018 est placée sous le très haut patronage du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et sous le parrainage de Sa Majesté le Naaba Panamtougri, chef de Manéga, Maître Titinga Frédéric Passéré. Dans son discours, le ministre a informé que la SENAC est devenue une expression nationale dans la mesure où le gouvernent a adopté un décret l’institutionnalisant. « Depuis 2004, la Semaine nationale de la citoyenneté s’est imposée au fil des années comme un cadre par excellence de mobilisation des populations sur les enjeux et les défis liés à la culture des valeurs et de citoyenneté responsable comme facteur de paix et de cohésion sociale. Elle donne ainsi l’occasion de mener de façon intense, des activités de sensibilisation et d’information sur les valeurs républicaines, sur les droits et les devoirs du citoyen ainsi que sur les différents textes régissant la vie socioéconomique de notre cher pays », explique-t-il.

René Bagoro a saisi l’occasion pour réitérer ses remerciements à l’endroit des ministères et institutions pour leur franche collaboration à la réussite de la semaine. Il a félicité et encouragé tous les acteurs locaux de promotion du civisme notamment, aux organisations de la société civile et à toutes les personnes privées, autorités coutumières et religieuses qui s’évertuent à restaurer les valeurs physiques et morales au Burkina Faso.

Pengdwendé Achille OUEDRAOGO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.