(Nouveau Testament I Timothée, VI)

« L’appétit vient en mangeant »(dicton populaire). Débrouiller (africanisme) n’est pas voler, dit encore avec humour, une boutade bien connue. 

Les ennuis d’un grand patron de véhicules automobiles ces jours-ci au pays des samouraï confirment bien à nous autres pays aux chefs d’Etat inamovibles que l’humain, toutes races confondues, a la boulimie du pouvoir et de l’argent, vert-dollar ou …. blanc-cauris !

On savait depuis Vespasien que l’argent n’a pas d’odeur ; aujourd’hui, il n’a pas de couleur et même quand on le dit…sale, il n’en circule pas moins allègrement et ne souille pas beaucoup de mains. En Afrique on dit : « manger l’argent » ; ici comme ailleurs, ça se digère bien, sans bicarbonate !

 

Puisse notre fabricant de chars à moteur ne pas attraper la jaunisse et encore moins, être tenté par le …harakiri ! Ce serait un peu fort de « saké », car ces gens-là (magnats) aiment la vie et ses bonnes choses !

Mounir

PS : A propos, voilà un métier à créer : laveur d’argent sale !…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.