Des pêcheurs clandestins au barrage de Samendeni

*Des pêcheurs clandestins au barrage de Samendeni

 Le barrage de Samendeni situé dans la commune de Bama suscite beaucoup d’attraction de la part des pêcheurs tant du Burkina que de la sous-région. Cette saison et à la faveur des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région, le barrage a connu un remplissage prématuré avec un milliard 50 millions de mètres cubes d’eau recueillis. Chaque jour, des dizaines d’habitants des villages environnants déferlaient sur le déversoir du barrage pour repêcher les poissons qui se sont fait entrainer par le courant d’eau. Et ce, malgré l’interdiction de la pêche. Dès la fin de la saison, le bassin situé en aval du barrage a été, en un clic d’œil vidé de son poisson. Depuis lors, selon nos sources, c’est au tour des pêcheurs clandestins de nationalités étrangères qui, la nuit venue, prennent d’assaut le barrage. Alors que celui-ci n’est pas encore officiellement ouvert à la pêche ; ses poissons ont déjà envahi les marchés de Bobo-Dioulasso. Dieu seul sait ce qui en restera comme poisson à l’ouverture de la pêche.

 

*Le commissariat du secteur n° 15 : un bel exemple d’engagement !

  Les populations des secteurs n° 14, 15 et 30 de Bobo-Dioulasso n’en finiront pas de sitôt de tirer leur chapeau au commissariat de Ouezzin-ville encore appelé du secteur n° 15. En plus du sens affiné de l’accueil des usagers, les policiers et leurs patrons ne lésinent pas sur le sacrifice pour être toujours présents sur le terrain. De façon sporadique, on les voit en patrouille, la nuit venue, et ils passent systématiquement en revue, CNIB et  carte grise. Tant et si bien que les cambriolages et autres larcins ont été très réduits dans la zone qui était une date récente, le terreau favori des délinquants de tout acabit.

Photo illustrative

Les Echos de l’Ouest

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.