« Il faur envoyer nos enfants à l’école du Blanc. »

(Cheikh Hamidou KANE). Ainsi parlait la « grande Royale » dans ce grand classique de la littérature africaine, L’aventure ambiguë

« C’était la bataille de nègres dans un tunnel » (formule caractérisant une situation confuse, un méli-mélo ou il y a rien de clair !

Ils ne manquent pas d’humour…noir, ces Blancs, avec cette formule qui rappelle si souvent notre actualité détrite les tropiques.

Nous avions admiré, anciens de la coloniale, ces citoyens français de Rufisque, Dakar, Saint Louis, avec leurs superbes casques blancs immaculés, leur port altier, leur langue française de Mamadou et Binetta sont devenus grands !

Ah ! Ce bon vieux temps ou les garde- cercles allaient discrètement voir si le fonctionnaire X à table mangeait son riz avec une cuillère et non une fourchette encore moins avec les doigts !

Ah ! Senghor, qui l’eut dit ! Ah ! Ante Diop, qui l’eut cru ? Voici que des députés, (honorables ( ?) s’affrontent à coups de pieds, à coups de poings dans l’hémicycle, pas même dans les arènes de lutte traditionnelle ! Au pays de la Teranga !

Ah ! Birago Diop ! Ceux qui sont morts ne sont-ils pas vraiment morts, à présent ?…

 

Mounir

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.