Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a successivement reçu en audience, l’ONG Help, le ministre équato-guinéen du Transport, de la Poste et des Télécommunications, Eucario Bakale Angüe Oyana et une délégation du Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (AFRICOM). C’était le jeudi 29 novembre 2018 à Kosyam.

L’ONG Help entend poursuivre son accompagnement au gouvernement burkinabè dans sa politique d’accès des populations aux soins de santé. C’est ce qu’a fait savoir le Président du Conseil d’administration (PCA) de l’Organisation, Klaus-Jurgen Hedrich, après avoir été reçu par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le jeudi 29 novembre 2018. L’ONG Help, a précisé son PCA, travaille depuis dix ans au Burkina Faso et poursuit de « manière intense » ses actions de développement dans les pays de la sous-région notamment le  pays des hommes intègres . « Ma visite au Burkina Faso s’inscrit dans le cadre global de la coopération entre l’Allemagne et le Burkina Faso. Le président Roch Marc Christian Kaboré rencontre souvent nos autorités en Allemagne et cette coopération a été un sujet important de nos échanges », a-t-il dit.

La contribution de Help au renforcement du système sanitaire burkinabè, a aussi meublé les échanges, a poursuivi M. Hedrich, parce que la santé est un besoin essentiel de l’être humain. Le PCA de l’ONG a salué « l’exemplarité » du Burkina Faso dans la sous-région ouest-africaine dans le domaine de l’accès aux soins de santé avec surtout la mise en œuvre de la gratuité des soins, pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes et allaitantes. « Là où nous pouvons apporter notre contribution, nous sommes prêts à le faire comme nous l’avons fait dans le passé », a-t-il promis.

A sa suite, c’est le ministre équato-guinéen du Transport, de la Poste et des Télécommunications, Eucario Bakale Angüe Oyana, qui s’est entretenu avec le chef de l’Etat. A sa sortie d’audience, l’émissaire de la Guinée Equatoriale a précisé être porteur d’un message du président équato-guinéen à son homologue burkinabè. « J’ai été chargé de remercier le président du Faso d’avoir invité le président de la Guinée Equatoriale à participer à la 5e édition du Salon international du textile africain (SITA) et pour le parrainage de cette édition.

Le chef de l’Etat voulait être présent lui-même, mais il a un agenda très lourd pour la semaine », a-t-il soutenu. Eucario Bakale Angüe Oyana a exprimé sa satisfaction par rapport à l’organisation du SITA et espère que son pays s’en inspirera pour la 6e édition. Il a par ailleurs rappelé l’excellence des relations entre les deux pays, avant de préciser qu’en retour, le président du Faso l’a chargé de faire part à son homologue équato-guinéen, ses remerciements pour la présence effective d’une délégation de son pays au SITA. « Il m’a chargé aussi de le féliciter pour le bon déroulement de la fête nationale à laquelle le Burkina Faso a participé », a-t-il ajouté.

Le président Kaboré a enfin reçu une délégation du commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (AFRICOM). Au terme de l’audience, le commandant adjoint d’AFRICOM pour l’engagement civilo-militaire, l’ambassadeur Alexander Laskaris, a noté que la délégation a discuté de la situation sécuritaire burkinabè et des « bonnes relations » entre le Burkina Faso et le gouvernement américain et particulièrement, leur « bonne coopération » militaire. « Le Burkina Faso a de grands défis sécuritaires internes, mais aussi dans la sous-région notamment au Mali et au Niger. Notre objectif est de travailler au niveau bilatéral avec le Burkina Faso et au niveau régional avec les pays du G5 Sahel et ceux de la Force internationale mixte du Bassin du Lac Tchad », a-t-il conclu.

 

Jean-Marie TOE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.