Promotion du civisme au Plateau central:100 délégués des élèves d’établissements formés

Le ministère de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion professionnelle, en collaboration avec le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, a officiellement lancé, le jeudi 15 novembre 2018 à Ziniaré, les sessions de formation au profit des délégués des élèves des établissements d’enseignement secondaire sur le civisme,  la  citoyenneté  et  la  culture  de  la  paix.

  «Contribuer à faire des délégués des élèves, des jeunes modèles et des relais en matière de civisme, de citoyenneté et de culture de la paix dans les établissements d’enseignement secondaire », tel était l’objectif visé par les sessions de formation qui se sont déroulées concomitamment dans toutes les 13 régions du Burkina Faso.

Cette session de formation de trois jours a permis à 100 délégués des établissements publics et privés du Plateau central, de renforcer leurs connaissances notamment sur   l’organisation et le fonctionnement du système éducatif au Burkina Faso, le civisme, la citoyenneté et la culture de la paix   et enfin le leadership et la communication.

Le 2e adjoint au maire de la commune de Ziniaré, Mouni Zongo s’est réjoui de cette initiative. « Ces formations vont permettre de réduire les actes d’incivisme dans les établissements. Pour ce faire, j’invite les participants à suivre la formation avec assiduité afin de s’approprier les valeurs cardinales qui constituent le socle de la société », a lancé M. Zongo. Le secrétaire général de la région, Séverin Somé, a confié que cette formation est la bienvenue vu que les messages de sensibilisation des populations à l’importance du civisme, de la citoyenneté et de la culture de la paix ne sont pas passés. C’est pourquoi, a-t-elle dit, cette formation a été initiée afin de lancer un cri d’alarme parce que les délégués sont des leaders d’opinion et la jeunesse de demain.

«Le ministère de la Jeunesse a pensé qu’il était de bon ton de pouvoir travailler avec les délégués des élèves afin de leur donner le minium d’enseignement, d’information pour qu’ils puissent changer véritablement de comportement», a indiqué M. Somé.

En ce qui concerne les perturbations des cours dans le mois de décembre, il a lancé un appel à l’endroit des responsables d’établissements pour le bon déroulement et le maintien des cours durant cette période. Aux élèves, il les a invités à revendiquer dans la légalité et à un changement de comportement afin que ce qui s’est passé autrefois, ne soit pas répété et perpétré dans le temps.

Abdias Cyprien SAWADOGO

 Elodie N HEMA/PODA

(Collaboratrice)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.