Incubation féminine en entreprenariat agricole: Bilan satisfaisant dans la région du Centre-Est

Dans le cadre du suivi de la réalisation du projet du Centre d’incubation féminin en entrepreneuriat agricole (CIFEA) dans la région du Centre-Est, le ministère en charge de la femme en partenariat avec la Maison de l’entreprise du Burkina Faso, a tenu, le vendredi 30 novembre 2018 à Ouagadougou, sa première session du comité chargé du suivi de la mise en œuvre des activités.

Une vingtaine de participants issus des ministères, des institutions, des projets et des ONG, ont pris part à la première session du comité chargé du suivi de la mise en œuvre des activités du Centre d’incubation féminin en entrepreneuriat agricole (CIFEA), à Tenkodogo, dans la région du Centre-Est. La session a regroupé ces acteurs, le vendredi 30 novembre 2018 à Ouagadougou.

Lancé en février 2018, le projet prévu pour prendre fin en avril 2019 est à 90% du taux de réalisation à la date de la tenue de ladite session. Pour le coordonnateur du projet, Yacinthe Kaboré, l’objectif premier était de former à Tenkodogo, 300 femmes aux techniques de production dans les filières du manioc, céréales et poissons. Ainsi, 270 femmes, a-t-il précisé, ont vu leur capacité renforcer à l’entrepreneuriat. «Nous avons fait 90% de réalisation sur la formation en entrepreneuriat. Malheureusement, certaines femmes n’ont pas bénéficié de cette formation à cause de la saison hivernale et les travaux champêtres. Les autres raisons étaient  l’inaccessibilité à certains villages », a-t-il expliqué.

Le 2e objectif, a poursuivi le coordonnateur Kaboré, est que 50 femmes entrepreneures ont été sélectionnées et formées également à la gestion commerciale et financière. Pour le 3e objectif, il était question de faire de l’incubation, des idées innovantes de projets portés par les femmes entrepreneures jusqu’à l’obtention de prototypes de produits commercialisables dans les filières de céréales, de manioc et du poisson.

Moderniser les entreprises

Ce qui a été réalisé selon lui, à 100%. Le 4e objectif a été celui de faire les rapports trimestriels, techniques et financiers et soumettre au partenaire, la CEDEAO. Ce résultat, de l’avis M. Kaboré, a été atteint à 60%. Pour les prochaines étapes, il a fait savoir qu’il va s’agir de moderniser les entreprises des femmes dans les zones rurales de Tenkodogo et ses environs. Il s’agit également, a poursuivi le coordonnateur, de faire participer les femmes aux foires et leur fournir des services de coaching. La représentante du secrétaire général du ministère en charge de la femme, Léonie Ouangrawa/Koudougou, a salué cette initiative du CIFEA de former les femmes de Tenkodogo à l’entrepreneuriat.

Pour elle, la création d’entreprises féminines constitue une des priorités de son ministère. « Si la femme est économiquement épanouie, cela se ressent positivement sur le bien-être de la famille », a-t-elle révélé.

Le Directeur général (DG) de la Maison de l’entreprise, Lassina Ki, quant à lui, a apprécié la bonne collaboration qui existe entre sa structure et ce projet. Il a encouragé les bénéficiaires qui se sont impliquées, malgré leur souffrance pendant la saison hivernale. « Cela  signifie que les femmes qui ont été sélectionnées ont compris l’importance de ce projet pour elles. Nous espérons qu’elles iront jusqu’au bout du processus », a-t-il dit.

 

 

Elélé KANTORO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.