Mouvement citoyen pour l’émergence : un nouveau-né aux « grandes  ambitions»

Le Mouvement citoyen pour l’émergence du Burkina Faso, officiellement reconnu en juillet 2018, s’est dévoilé au public burbinabè, au cours d’une conférence de presse, le samedi 1er décembre 2018 à Ouagadougou.

« Promouvoir la paix sociale, la stabilité, le civisme, la sécurité routière, le développement durable, le changement de mentalités et des comportements, l’accès au logement décent, l’insertion socioprofessionnelle des jeunes ». Tels sont, entre autres les principaux objectifs du Mouvement citoyen pour l’émergence du Burkina Faso dont le slogan est « construisons ensemble », a déclaré son président, Jules Tiendrebéogo, qui a présenté sa structure, le 1er décembre 2018 à Ouagadougou, lors d’une conférence de presse. Convaincu que le développement économique et social du pays des Hommes intègres passe par un contexte apaisé, le Mouvement officiellement reconnu en juillet 2018, s’est donné pour principal objectif de contribuer au renforcement de la cohésion sociale, de la démocratie et de la bonne gouvernance, a ainsi expliqué le journaliste de profession.

Pour l’atteinte de ces résultats, M. Tiendrébéogo et son équipe organiseront des activités de sensibilisation, d’information et de formation. D’ores et déjà, le président du Mouvement citoyen pour l’émergence du Burkina Faso a précisé que son organisation est apolitique. Selon son premier responsable, le bureau exécutif national du Mouvement est composé de 52 membres issus de toutes les couches sociales et est représenté dans toutes les régions du pays. « Quelle est la particularité de cette structure par rapport aux autres OSC ? », a demandé la presse. Jules Tiendrebéogo de soutenir que contrairement aux autres organisations, sa structure prend en compte tous les domaines d’actions notamment la démocratie, la cohésion sociale et la bonne gouvernance.

Pour ce qui est de la provenance de ses sources de financement, le président a indiqué qu’elles proviennent des droits d’adhésion, des cotisations des membres, des subventions, des dons, des legs et des financements publics et privés.

Hadofini Clotilde BICABA
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.