2e CASEM du ministère des Sports et Loisirs: Réflexions autour des stratégies sur la relève sportive

Le ministère des Sports et des Loisirs a tenu, le vendredi 30 novembre et le samedi 1er décembre 2018, à Manga, son deuxième Conseil d’administration de l’année sous le thème : « Problématique de la relève sportive au Burkina Faso : enjeux et perspectives ».

La préparation et la dynamisation de la petite catégorie des équipes sportives préoccupent énormément le Ministère des sports et loisirs (MSL). De ce fait, les acteurs du département ont choisi de se pencher sur la question  au  cours de leur deuxième Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année 2018. L’activité qui a eu lieu à Manga dans la région du Centre-Sud, du vendredi 30 novembre et le samedi 1er décembre 2018, s’est tenue sous le thème « Problématique de la relève sportive au Burkina Faso : enjeux et perspectives ».

Il s’est agi spécifiquement pour les participants de réfléchir aux tenants et aux aboutissants  du projet  de la relève sportive initié par le MSL.

Pour le ministre Daouda Azoupiou, penser à la relève est plus que d’actualité. C’est un impératif, a-t-il dit, quand on sait que dans toutes les disciplines, en l’occurrence au football, le rayonnement international de la représentation nationale passe par elle.

En la matière pourtant, le ministre a déploré, la faiblesse des politiques et ce, dans la quasi-totalité des disciplines.

C’est d’ailleurs, a-t-il expliqué, la raison pour laquelle son département a fait de la question, une priorité absolue dans la mise en œuvre de son programme quinquennal d’activités.

Les participants ont souhaité la mise en place d’un mécanisme de veille et d’accompagnement du projet du ministère.

Au terme des échanges, les participants ont été unanimes à reconnaître avec le ministre Azoupiou, que la préparation de la relève est stratégique dans le développement des sports et loisirs. Ils ont, en sus, formulé des recommandations se résumant à la mise en place d’un mécanisme de veille et d’accompagnement du projet du ministère et à l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie de la relève sportive au Burkina Faso.

Daouda Azoupiou a salué l’intérêt et la franchise dont ont fait montre les participants durant les échanges et qui ont permis d’aboutir  à des compréhensions harmonieuses du concept de la relève. « La rencontre a été fructueuse et nous a permis d’avoir un horizon clair par rapport à ce projet que nous sommes en train d’entreprendre », s’est-il réjoui également.

Outre la question de la relève, le deuxième CASEM de 2018 du MSL a servi de cadre pour l’examen et l’adoption du rapport d’activités  du ministère au 30 septembre 2018. Le manuel de procédures des structures déconcentrées a été aussi examiné et validé. A ce sujet, le ministre s’est félicité du travail abattu et des résolutions prises dont l’application va permettre aux différentes entités de son département de fonctionner correctement dans les règles de l’art.

 

Mamady ZANGO

mzango18@gmail.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.