Journée internationale des toilettes: Une célébration en différé à Dédougou

Le ministère de l’Eau et de l’Assainissement a célébré la Journée internationale des toilettes, le samedi 24 novembre 2018 à Dédougou. C’est par un cross populaire que le département a lancé les activités de cette commémoration dans la cité de Bankuy.

 La communauté internationale a célébré la Journ ée des toilettes, le 19 novembre 2018 sous le thème : « Quand la nature nous appelle ». Au Burkina Faso, l’édition de 2018 a été célébrée en différé, le 29 novembre 2018 à Dédougou dans la Boucle du Mouhoun. La campagne qui a accompagné cette célébration, a rappelé le gouverneur de la Boucle du Mouhoun, Edgard Sié Sou, vise à sensibiliser à la construction des toilettes et de systèmes d’assainissement qui fonctionnent en harmonie avec l’écosystème.

Et c’est par un cross populaire que le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo, accompagné du secrétaire d’Etat chargé des affaires sociales, des personnes vivant avec un handicap et de la lutte contre l’exclusion, Yvette Dembélé, des autorités régionales, provinciales et communales

de Dédougou, a donné le top départ des activités de cette journée dédiée aux toilettes. Partis du terrain du camp militaire « Nazi-Boni » de Dédougou, les sportifs d’une matinée ont fait le tour du grand marché de la cité de Bankuy en passant par le rond-point de la Femme pour se retrouver sur le point de départ pour une séance aérobique d’une vingtaine de minutes. « Il est démontré que le déficit de l’assainissement est à la source de beaucoup de problèmes de santé. Et comme le sport est un vecteur de santé, nous avons décidé de démarrer cette journée consacrée aux toilettes par ce cross pour dire aux populations que pour avoir un corps saint, apte au sport, il faut l’entretenir en ayant un assainissement adéquat », soutient Niouga Ambroise Ouédraogo.

L’inauguration des toilettes au sein du camp « Nazi Boni », signe de soutien aux forces de défense et de sécurité dans leurs combats de tous les jours, a mis fin à ce cross populaire qui a mobilisé un grand monde en cette matinée du 24 novembre 2018. Regroupées dans le cadre d’un projet du SPONG et de l’association « Salaki », une trentaine d’associations de Nouna et de Dédougou, engagées dans l’assainissement des communes de Dédougou et de Nouna, ont profité de cette journée pour lancer un appel aux populations à prendre conscience des conséquences du manque d’assainissement afin de changer de comportement pour le bien de tous.

Kamélé FAYAMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.