Photographie: Naon Mahamadi en or

?????????

 

La 3e  édition de Focal d’Afrique, la rencontre internationale de la photographie de Ouagadougou, organisée par l’association Pixel 24 s’est déroulée du 22 au 26 novembre 2018, dans la capitale burkinabè. Avec pour thème, « La photographie, baromètre de développement économique, social et culturel », Naon Mahamadi remporte le premier prix de ladite édition.

Acquérir du professionnalisme dans le métier de la photographie et rendre un service de qualité et compétitif, sont entre autres les objectifs visés par l’association Pixel 24. C’est à ce titre que l’association a initié Focal d’Afrique, une rencontre internationale de la photographique dont la 3e  édition a eu lieu à Ouagadougou du 22 au 26 novembre 2018. « Nous avons initié ce projet pour promouvoir le métier de la photographie qui est un outil de communication », a ainsi confié le promoteur de Focal d’Afrique, Ibrahim Nitiéma alias Paparazzi. Réunis autour du thème : « La photographie, baromètre de développement économique, social et culturel », les 47 participants venus du Cameroun, du Niger de la France et du Burkina Faso ont bénéficié de formations, rencontres professionnelles et de master class. Ils ont aussi participé à une rue et une exposition photographique.

Le point d’orgue de cette rencontre internationale de la photographie de Ouagadougou, a été la proclamation des résultats du concours dont le libellé en est le thème de l’édition. Ainsi, Naon Mahamadi, photographe de la province du Mouhoun, remporte le premier prix avec une image intitulée, la solidarité villageoise. Cette photographie met en exergue le soutien, le travail en commun d’un groupe d’agriculteurs (femmes et hommes) labourant un champ accompagnés de musiciens. « Je dédie ce prix à toute la population de la province du Mouhoun et focal d’Afrique est la bienvenue car, elle m’a permis d’avoir un nouveau regard sur certaines pratiques quotidiennes de mon métier », a souligné le lauréat. Ce dernier est par ailleurs secondé par Ousmane Bélem, lauréat de l’édition précédente. En plus des 3 prix officiels, le comité d’organisation a rendu hommage à des photographes de renom burkinabè par la remise de six prix spéciaux dont,  Ousmane Nikiéma dit photo rapide, qui n’est plus de ce monde.

La particularité de cette édition, selon le promoteur, est le coup d’œil fait à l’endroit de la diaspora et le focal spécial genre décerné à madame Somé Éveline de Burkina 24. « Je suis passionnée de la photographie et Focal d’Afrique vient à point nommé. Cette édition m’a instruite au plus haut point », a déclaré Sadia Nitiéma, une des rares femmes photographe participante.

Le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Rémis Fulgence Dandjinou, qui a présidé la cérémonie d’ouverture, a reconnu la pertinence d’un tel événement dont les retombées apporteront un plus à cette catégorie du professionnel de l’image. Aussi, il a conclu ses propos par la promesse d’un accompagnement aux prochaines éditions.

Rémi ZOERINGRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.