Espace CEDEAO: Des journalistes en ambassadeurs de la qualité

Le Programme système qualité de l’Afrique de l’Ouest(PSQAO) a organisé une session de formation au profit d’une dizaine de journalistes des 15 pays membres de la CEDEAO et de la Mauritanie les 27 et 28 novembre 2018 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, sur la qualité dans l’espace communautaire.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) ambitionne faire des journalistes des ambassadeurs de la promotion des produits et services de qualité au profit des consommateurs de son espace. Pour y parvenir, elle a organisé les 27 et  28 novembre 2018 à Abidjan,  en Côte d’Ivoire, un atelier de sensibilisation et de formation de la presse régionale sur son infrastructure qualité et les résultats du Programme système qualité de l’Afrique de l’Ouest(PSQAO). Selon le conseiller technique principal dudit programme, Aka Jean Joseph Kouassi, la prise de conscience aussi bien des consommateurs que des décideurs concernant la qualité n’est pas encore suffisante. Or, selon lui, des études indiquent que l’Afrique comptera en 2030, plus 500 millions de consommateurs. C’est pourquoi, la CEDEAO, d’après son expert, a décidé de réunir des responsables d’organes de presse des pays membres de la CEDEAO et de la Mauritanie pour mener la campagne sur cette exigence de qualité afin de leur faire comprendre les enjeux de la qualité en vue de productions journalistiques axées sur cette valeur. M. Kouassi a rappelé que, selon des données de l’Organisation mondiale de la santé, la mauvaise qualité des produits alimentaires entraine chaque année 420 000 décès dont 125 000 enfants à travers le monde. Dans le même sens, le directeur général du système Ouest africain d’accréditation, Marcel Gbaguidi, a indiqué que la faible qualité des produits et services constitue l’un des obstacles majeurs à la participation des pays Ouest africains au commerce interrégional et international.  De ce fait, il a expliqué que la norme conformité, mise en place par la CEDEAO, vise à permettre aux consommateurs d’identifier des produits sains répondant aux normes CEDEAO.

L’assistant exécutif du commissaire industrie et promotion du secteur privé de la CEDEAO, Niafo Yaya, qui a soutenu que la qualité est la possibilité de satisfaire une attente, a déploré la présence massive de produits de seconde main venus d’Europe et d’Amérique dans l’espace communautaire sans aucun contrôle préalable. Les participants ont été unanimes que la qualité est une question de culture, de comportement. Pour le rédacteur en chef du journal Essor du Mali, Madiba Keita, les Etats africains étant colonisés,  les populations ont une confiance aveugle à tous les produits venus de l’Occident.  Le conseiller technique du PSQAO, M. Kouassi, a prévenu qu’avec les accords de partenariat économique à l’horizon, il n’est pas certain que les Européens acceptent des produits  venus d’Afrique sans suspicion. La solution, à son avis, est de se doter d’une infrastructure qualité dans chaque pays membre de l’organisation sous régionale. En ce qui concerne  la PSQAO, émanation d’une politique de qualité adoptée en 2013 par les chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO allant jusqu’en 2019, il a permis la mise en place d’une structure de qualité disposant d’un conseil de la qualité, d’un comité de la métrologie, de la réglementation technique, d’évaluation de la norme, d’un système régional de normalisation et gérée par une agence CEDEAO de la qualité.      Par ailleurs, grâce à ce programme, un prix CEDEAO de la qualité a été institué, l’objectif étant d’inciter les populations à aller à la qualité mais aussi d’informer les populations. Les participants au cours de leur formation ont visité le laboratoire Environnement et agroalimentaire(ENVAL), spécialisé dans des analyses physico-chimiques, microbiologiques, de l’air et du bruit, du textile, des lubrifiants. Ce laboratoire qui jouit d’une notoriété internationale, selon son directeur général, Bakary Koné, a été accrédité ISO 17025 avec 67 paramètres reconnus.

Anselme KAMBIRE

(De retour d’Abidjan)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.