Exploitation minière :  La BICIAB et IAMGOLD ESSAKANE SA scellent un crédit-bail

La Banque Internationale pour le Commerce, l’Industrie et l’Agriculture du Burkina Faso (BICIAB) et la société IAMGOLD ESSAKANE SA ont signé, le lundi 10 décembre 2018 à Ouagadougou, une convention de financenemnt pour l’acquisition en crédit-bail d’engins miniers.

Face à son site minier de plus en plus profond et large, la société IAMGOLD ESSAKANE SA a besoin de matériels supplémentaires pour une production minimale de 400 000 onces d’or par an. Par le mécanisme de crédit-bail ou leasing, la Banque Internationale pour le Commerce, l’Industrie et l’Agriculture du Burkina Faso (BICIAB) finance à hauteur de 24 milliards de F CFA l’acquisition desdits engins d’exploitation.

La signature de la convention de financement a lieu le lundi 10 décembre 2018 à Ouagadougou. « Le crédit-bail est une formule de financement consistant pour la banque à acquérir un bien qu’elle loue à son client. A la fin de la période de location convenue, cinq (5) ans dans le cas d’espèce, le locataire rachète ledit bien à une valeur dite résiduelle », a expliqué l’Administrateur Directeur Général (ADG), Yao Kouassi.

Et de se réjouir que la BICIAB ait réalisé une opération « inédite, la plus grosse en matière de leasing dans l’histoire bancaire du Burkina Faso » pour une « entreprise robuste » qu’elle n’a aucun souci à accompagner.  Aux dires de l’ADG, l’opération est une forme souple de financement qui permettra à la société minière de ne pas être étouffée et de garder les moyens financiers propres pour d’autres aspects de son développement. Pour Yao Kouassi, le leasing est à promouvoir de plus en plus sur le marché financier burkinabè car il est adapté aux besoins des petites et moyennes entreprises.

Il a remercié les responsables d’IAMGOLD ESSAKANE SA qui ont cru en la BICIAB et lui ont permis de démontrer son expertise et confirmer son implication dans la vie économique du Burkina Faso. « C’est la première grosse opération de cette nature, car il y en aura une série les prochaines semaines », a annoncé l’ADG.

Pour sa part, le Directeur Général de la société minière, Bruno Lemelin s’est félicité de ce que la convention apportera une flexibilité opérationnelle à IAMGOLD ESSAKANE SA. Celle-ci aura, s’est-il convaincu, des équipements mobiles additionnels qui l’aideront à faire un décapage supplémentaire pour prolonger la vie de la mine. « Le cycle minier pour extraire une roche prend de plus en plus de temps. Nous avons donc besoin de camions, de chargeuses pour maintenir notre production à un niveau minimum », a-t-il confié.

C’est le 28 juin dernier que la BICIAB a lancé son offre de leasing. A cette occasion, ses responsables avaient indiqué que la banque accélérerait l’accompagnement de l’économie burkinabè. Ils avaient, du reste, évoqué le déficit de financement par ledit mécanisme dont les encours globaux sont de l’ordre de huit milliards de F CFA pour un potentiel de marché de 700 à 800 milliards.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.