Pour le président de la CCI-BF, Mahamady Savadogo, le conseil des sages est un important outil de prévention, de veille et de gestion des éventuelles crises entre acteurs économiques.

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a installé officiellement son conseil des sages, le 13 décembre 2018, à Ouagadougou. La cérémonie a été présidée par le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.

La création d’un climat social propice au développement des activités économiques fait partie des missions assignées à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). Pour remplir pleinement ce rôle, l’institution consulaire burkinabè, sous l’instigation de son président, s’est dotée d’un conseil de sages devant contribuer à la régulation des relations entre les acteurs économiques.

L’installation officielle des membres de ce collège s’est effectuée, le 13 décembre 2018, à Ouagadougou. Selon le premier responsable de la CCI-BF, Mahamady Savadogo, le conseil des sages a, entre autres, pour missions de faciliter le développement harmonieux du secteur privé, de donner des conseils avisés sur des sujets stratégiques, de connaître des conflits et des tensions dans le monde des affaires et de concilier les parties pour la sauvegarde de la concorde entre opérateurs économiques.

Composé d’une quarantaine de membres, dont d’anciens présidents de la chambre et de personnalités avisées du milieu des affaires, l’importance de cet organe n’est plus à démontrer, a souligné M. Savadogo. «L’installation officielle du Conseil des sages du secteur privé est un acte majeur qui montre notre attachement commun à la cohésion du milieu des affaires et à la bonne marche de notre économie », a-t-il soutenu.

Les sages ont pris la pleine mesure de la tâche qui leur est confiée de travailler à la création d’un climat social apaisé dans le milieu des affaires.

Pour lui, cette instance consultative a un important rôle à jouer dans l’apaisement du climat social dans le monde économique burkinabè, à travers la prévention, la veille et la gestion des éventuelles crises entre acteurs économiques et qui peuvent fragiliser les relations d’affaires. Remplir la mission avec discernement C’est pourquoi, le président a reconnu que la mission assignée aux sages est à la fois noble et délicate et exige l’engagement de tous.

«Bâtir cet esprit de concorde demande donc la contribution de toutes les personnes, physiques et morales soucieuses de la préservation de la bonne entente entre les fils du Burkina Faso », a rappelé le représentant institutionnel du secteur privé burkinabè. Celui des sages, Benoît Ouattara, a laissé entendre que le conseil mesure l’ampleur de la tâche qui lui est dévolue. Pour lui, cet organe est un cadre de réflexion, d’actions, de propositions et d’évaluation des besoins des acteurs économiques pour un développent harmonieux du secteur privé national.

« Réussir la mission qui leur incombe, exige de ses membres de l’intelligence, du bon sens, de la prudence, du respect d’un certain nombre de vertus, en somme, de la sagesse »

, a-t-il souligné. Et c’est dans une démarche participative que le collège des sages compte remplir ses obligations, a soutenu M. Ouattara. Au nom de ces collègues, il a loué cette volonté des premiers responsables de la chambre de faire appel au savoir-faire des aînés. Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, qui a officiellement installé les sages de la CCI-BF dans leurs fonctions, a salué la clairvoyance et le sens de l’anticipation qui sont à l’origine de cette initiative fédératrice des énergies et des intelligences pour le développement du secteur privé, véritable moteur de croissance.

«  La mise en œuvre réussie de la transformation structurelle de l’économie nationale qui est inscrite dans le PNDES ne peut se faire sans une synergie d’actions des acteurs privés », a-t-il relevé. Conscient de la place déterminante de la CCI-BF dans la préservation du climat social dans le monde des affaires, le chef du gouvernement, a invité ses membres à assumer leur rôle avec tolérance, discernement, intelligence, impartialité et confidentialité. La cérémonie a également été une occasion pour la chambre de commerce d’installer ses chargés de missions.

Mahamadi SEBOGO

sebogo@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.