Le chef de projet, Patrice Ki, a annoncé l’extension de cette approche à toutes les 20 communes de la région du Plateau central.

L’Association des amis des élus du Plateau central (AAEPC) a organisé, le lundi 3 décembre 2018 à Ziniaré, une session de formation en vue de renforcer les capacités des élues locales et susciter leurs époux à les soutenir à travers le partage des tâches ménagères.

La session de formation/échanges organisée par l’Association des amis des élus du Plateau central (AAEPC), avec l’appui de ses partenaires suédois CIS et Forum Syd, le lundi 3 décembre 2018, entre dans le cadre du programme d’activités 2018 de l’association. Cette initiative de former les femmes élues au leadership, à la prise de parole en public et la confiance est née à l’issue d’une étude menée en 2017, selon les premiers responsables de l’AAEPC.

De cette étude, il est ressorti que même si les conseillères municipales participent à la gestion des affaires locales à travers les conseils municipaux, elles ne participent pas aux débats lors des sessions. Aussi, du fait de la lourdeur des tâches ménagères, certaines femmes élues n’arrivent pas à participer régulièrement aux sessions du conseil municipal. « C’est pour ce faire que l’AAEC a décidé de renforcer les capacités de ces femmes élues afin qu’elles puissent jouer pleinement leur rôle en tant que porte-parole de leurs communautés et en tant qu’élues locales.

Et vu que les charges ménagères constituent également une difficulté, nous avons décidé également d’échanger avec leurs époux et voir comment ils pourront accompagner leurs épouses élues dans l’accomplissement de leur mission », a indiqué Patrice Ki, chef de projet. Cette session de formation, a-t-il précisé, est l’aboutissement d’un projet mené par l’équipe du projet à travers des rencontres préparatoires dans les communes pour expliquer l’approche qui est novatrice, mais aussi pour faire accepter le projet par les responsables des communes, les époux des élues locales et par les élues locales elles-mêmes.

Les élues locales et leurs époux se sont engagés à travailler pour une pleine participation de la femme à la gestion des affaires locales.

« C’est à l’issue de ces rencontres que les élues locales ont volontairement accepté de venir avec leurs époux pour participer à cette rencontre d’échanges et de formation », a précisé M. Ki. Ainsi, après une rencontre d’échanges sur le genre, les deux groupes se sont séparés pour des travaux en atelier. Pour les élues locales, il était question de les former à la prise de parole en public, à la confiance en soi et au leadership. Après une formation théorique, l’accent a été mis sur les exercices de simulation afin de permettre aux élues locales de surmonter leur peur.

Quant aux époux des élues locales, ils ont échangé sur leurs pratiques habituelles dans la gestion de leurs ménages. A l’issue des discussions, ils ont compris que leur mentalité doit évoluer et ils se sont engagés à soutenir leurs épouses dans les tâches ménagères. Au regard du niveau de participation et de la qualité des engagements pris, les responsables de l’AAEPC et la représentante des partenaires, Malena Liedholm Ndounou, se sont dits satisfaits des résultats atteints.

« Dans la démarche projet, nous avons un processus de suivi-évaluation qui va nous permettre d’aller sur le terrain pour vérifier quels sont véritablement les changements qui ont été suscités au sein des différents couples et voir comment améliorer l’approche. C’est une expérience pilote que nous menons dans six communes de la région. Mais si après évaluation, nous constatons que les résultats sont appréciables, c’est une approche que nous allons développer dans les autres communes de la région du Plateau central », a confié M. Ki.

Abdias Cyprien SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.