Toute émue, la lauréate du prix d’excellence a exprimé toute sa gratitude à tous ceux qui ont contribué à sa formation.

La communauté scientifique du Burkina Faso a célébré la nuit du prix de l’excellence de la recherche scientifique et de l’innovation, le vendredi 14 décembre 2018 à Ouagadougou. Au cours de la cérémonie, le prix d’excellence a été décerné à Martine Diallo/Koné, pour ses travaux dans les domaines agricole et environnemental.

Martine Diallo/Koné de l’université Nazi- Boni de Bobo-Dioulasso est la lauréate de la 1re édition du prix d’excellence de la recherche scientifique et de l’innovation dans le domaine agricole et de l’environnement. En plus du trophée, elle a reçu un certificat et un chèque de dix millions F CFA. Ses mérites ont également été reconnus par la mairie de Bobo-Dioulasso qui lui a décerné un prix spécial composé d’un trophée, d’un certificat et d’un chèque d’un million F CFA.

La cérémonie de récompense a eu lieu le vendredi 14 décembre 2018 à Ouagadougou. Au total, quatre prix officiels et quatre prix spéciaux ont été décernés aux différents lauréats. Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, patron de la cérémonie, a reçu un trophée de reconnaissance. Selon les organisateurs, dans la perspective de stimuler une recherche scientifique de qualité au Burkina Faso, le gouvernement burkinabè a institué en 2017, un prix d’excellence de la recherche scientifique prévue pour se tenir tous les deux ans.

Huit prix dont quatre prix officiels et quatre prix spéciaux ont été décernés aux lauréats.

L’objectif de ce prix est de récompenser les travaux de recherche scientifique d’un individu ou d’une équipe pouvant contribuer de manière significative au progrès de la science ainsi qu’au développement économique, social et culturel du Burkina Faso. Selon Jean Noël Poda, l’un des parrains, l’économie est de plus en plus tributaire de la diffusion et la vulgarisation de la science dans la société.

A cet effet, il est impérieux, pense-t-il, d’investir dans le capital humain afin qu’il joue un rôle déterminant dans le développement de l’économie. Pour le patron de la cérémonie, le Premier ministre Paul Kaba Thièba, désormais, la science et la technologie doivent être au cœur de la bataille de l’émergence du pays des Hommes intègres. « Le défi du développement, c’est le défi de la recherche.

Le gouvernement entend œuvrer pour octroyer des bourses dans le but de permettre aux jeunes de pouvoir obtenir une formation scientifique de qualité», a lancé le Premier ministre. Par ailleurs, le chef du gouvernement a insisté qu’il faut créer une masse critique de scientifiques de techniciens qui feront des miracles à l’image du Japon et des Etats-Unis.

Dans ce sens, il a recommandé aux différents acteurs de redoubler d’efforts dans la valorisation des travaux de la recherche avec une ouverture à la communication et au public. Avant la cérémonie de récompense du prix d’excellence, les membres du Haut conseil national de la recherche scientifique et de l’innovation (HCNRSI) ont été officiellement présentés aux autorités et à la communauté scientifique.

Paténéma Oumar OUEDRAOGO


Liste des lauréats

Prix d’excellence – Prix d’excellence (2018) dans le domaine agricole et environnemental ; Diallo /Koné Martine : un trophée, un certificat et 10 000 000 F CFA ;

Prix d’excellence en sciences de l’éducation et de la formation ; Jean Claude Bationo : un trophée, un certificat et 10 000 000 FCFA.

Prix d’excellence en science de l’homme et de la santé ; Roger Zerbo : un trophée, un certificat et 10 000 000 FCFA ;

Prix de l’excellence en sciences de la santé ; Rock K. Dabiré : un trophée, un certificat et 10 000 000 F CFA.

Prix spéciaux

Prix spécial de la recherche dans le domaine de l’urbanisme ; Diallo /Koné Martine : 1 trophée, un certificat et un million FCFA ;

Prix spécial femme ; Pr Sanata Bamba, un trophée, un certificat et un million F CFA. – Prix spécial du meilleur chercheur de moins de 40 ans ; Issa Wonni : 1 trophée, un certificat et un million F CFA ;

Prix spécial du plus jeune chercheur dans le domaine de la santé ; Shérif Kaba Mariam Kombasséré : 1 trophée, un certificat et un million F CFA.

P. O. O 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.