Club des hommes d’affaires franco-burkinabè

Le club des hommes d’affaires franco-burkinabè a organisé un dîner-gala de charité, le samedi 15 décembre 2018 à Ouagadougou, en faveur des femmes et enfants vulnérables.

La fondation RAMA et l’association « Spécial Olympics » ont reçu chacune un chèque d’une valeur de 1 million FCFA de la part du club des hommes d’affaires franco-burkinabè lors d’un dîner-gala de charité, le samedi 15 décembre 2018, à Ouagadougou.

En effet, le président du club des hommes d’affaires franco-burkinabè, Arnaud Bouhier, a déclaré que les hommes d’affaires franco-burkinabè traduisent ainsi leur volonté de soutenir le ministère de la Promotion de la femme, de la Solidarité nationale et de la Famille dans son effort auprès des enfants démunis qui ont besoin d’une aide constante. « C’est pour cela, que nous avons voulu faire un don au fonds de solidarité du ministère pour venir en aide aux femmes et aux enfants. C’est un cadeau de Noël pour le département», a laissé entendre le président du club. M. Bouhier a annoncé une autre collecte de fonds faite pour soutenir le ministère chargé de la solidarité nationale dans son action. La première responsable du département, Laurence Ilboudo/Marshal a remercié le club pour son geste de solidarité envers les femmes et les enfants.

Soutenir les efforts du gouvernement

« Vous savez plus que jamais que nous avons besoin de cet élan de solidarité pour arriver à des résultats probants », a confié Mme la ministre. Selon elle, il est important que tout le monde se mobilise pour arriver à assurer le bien-être des femmes et des enfants en situation difficile. « Il faut mobiliser plus de ressources. C’est en ce sens que cette soirée est la bienvenue », a-t-elle insisté. Aux dires de Laurence Marshal/Ilboudo, c’est un début de partenariat et les membres du club se sont proposés d’accompagner le ministère ainsi que d’autres acteurs travaillant dans le secteur. « Nous allons travailler ensemble afin d’avoir de bons résultats sur cette cible », a-t-elle dit.

La soirée a été animée par des tirages de tombola, des remises de prix et des prestations musicales. Le parrain de la soirée, Oumar Yugo, président-directeur général du groupe WEP, a indiqué que le Burkina Faso ne peut pas s’en sortir sans le soutien du secteur privé aux actions du gouvernement. « Il faut qu’aujourd’hui, les salariés, les entreprises aient un regard pour les autres, en particulier les femmes et les enfants démunis », a souhaité M Yugo. Il a ainsi félicité la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille pour son combat en faveur des plus démunis. La fondation RAMA est une structure communautaire créée en 2006 et officiellement reconnue en 2010 avec pour but de venir en aide aux femmes, victimes de fistules obstétricales/prolapsus. Selon sa présidente, Rasmata Kabré, à travers les actions de la fondation, des femmes, auparavant exclues de la société, ont retrouvé la joie de vivre et une activité à mener.

L’association Special Olympics, elle, s’est fixée pour mission principale, de proposer aux enfants et adultes atteints de déficience intellectuelle, des entraînements physiques et sportifs ainsi que des compétitions de sports olympiques en leur donnant continuellement des possibilités de développer leur forme physique, de faire preuve de courage, de prendre du plaisir et de s’épanouir.

Christelle GOMBRE
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.