Millennium challenge corporation: le Burkina Faso sélectionné pour un Compact régional

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a successivement reçu en audience, le mardi 18 décembre 2018 à Ouagadougou, les ambassadeurs de la République populaire de Chine, Li Jian, de l’Egypte, Chérif Mokhtar et des Etats Unis, Andrew Young.

En plus du travail en cours entre les parties burkinabè et américain en vue de la mise en place du second Compact (bilatéral) du Millennium challenge corporation (MCC), le Burkina Faso vient d’être sélectionné pour poursuivre une autre opportunité avec le MCC. « C’est d’explorer une possibilité d’un Compact régional qui peut lier le Burkina Faso et ses voisins, notamment la Côte d’Ivoire et le Ghana », a fait savoir l’ambassadeur des Etats-Unis (USA) au Burkina Faso, Andrew Young, à sa sortie d’audience, le mardi 18 décembre 2018 avec le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. Parlant d’une « formidable nouvelle », le diplomate américain a expliqué que cette sélection consistera pour le Burkina Faso, à murir des projets intégrateurs dans les secteurs de l’énergie ou des transports par exemple, avec ses voisins, afin de les soumettre au MCC qui décidera de leur pertinence et de leur financement.

 

L’ambassadeur de la Chine, Li Jian, a également signifié que du matériel de bureau d’une valeur de 10 millions de F CFA a été remis au Premier ministère.

« Il s’agit de projets qui vont lier la sous-région pour aborder les défis et contraintes au développement, et injecter des ressources et expertises pour augmenter les capacités de la sous-région », a-t-il ajouté. Dans la matinée du mardi 18 décembre, le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba, a aussi reçu l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, Li Jian. Au terme de leurs échanges, le diplomate chinois a confié qu’un mois après la présentation de ses lettres de créances au président du Faso (16 novembre dernier), il a jugé nécessaire de venir faire au Premier ministre, le point de la coopération bilatérale, depuis la reprise des relations entre les deux pays. « J’ai fait au Premier ministre le tour de tous les domaines notamment ceux de la santé, de l’agriculture, du commerce, de la sécurité et de la culture », a-t-il soutenu. Pour M. Li, le chef du gouvernement burkinabè a exprimé sa satisfaction du développement actuel de ces relations bilatérales. A sa suite, c’est le nouvel ambassadeur d’Egypte, Chérif Mokhtar, qui a été reçu par Paul Kaba Thiéba.

L’ambassadeur égyptien a confié qu’il s’agit d’une visite de courtoisie au cours de laquelle il a évoqué avec le Premier ministre, les relations entre son pays et le Burkina Faso. L’Egypte, a dit Chérif Mokhtar, entretient de nombreuses relations avec le Pays des hommes intègres dont la question sécuritaire axée sur la lutte contre le terrorisme. A cela, il ajouté les programmes de formation qu’offre son pays, dans les domaines de la sécurité, de l’agriculture, de la santé …

Jean-Marie TOE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.