Projet «Backups solaires» Autonomiser la consommation en énergie des ménages et PME/PMI

Le gouvernement du Burkina Faso veut porter à 50%, la part des énergies renouvelables dans le parc énergétique, d’ici 2025. Dans cette optique, le Conseil des ministres, en sa séance du mercredi 18 juillet 2018, a adopté, pour le compte du ministère de l’Energie, un rapport relatif au projet d’acquisition et d’installation de «Backups solaires». Ce projet vise à doter les ménages, les Petites et Moyennes Entreprises (PME) et les Petites et Moyennes Industries (PMI) d’armoires énergétiques mobiles et fiables.

L’accès à l’énergie est une des priorités inscrites dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES). Il s’agit, dans la politique du gouvernement, de faire du secteur de l’énergie, un des piliers du développement économique et social. Les réflexions pour trouver des solutions durables à la problématique de la demande toujours croissante en énergie dans les zones urbaines et rurales ont démontré que les investissements en capacité de production doivent nécessairement être accompagnés d’une politique de consommation rationnelle de l’énergie et de soutien à tous les secteurs d’activités socioéconomiques (administrations, ménages, PME/PMI, industries, transport, agriculture …). La nouvelle politique du secteur de l’énergie, basée sur le mix énergétique, ambitionne accroître la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique et la promotion de l’efficacité énergétique. Ce projet porter par le Ministère de l’Energie vise à compléter l’approche de «constructions de grandes centrales photovoltaïques raccordées au réseau national interconnecté et des projets d’électrification solaire décentralisée par des systèmes in/off Grid en milieu rural». A terme, il s’agit de décrocher les ménages et les PMI/PME du réseau électrique national pour la production industrielle.

Les « Backups solaires, une solution à l’accès à l’énergie

Le projet «Backups solaires» vise à rendre autonome les ménages et les PME/PMI en consommation d’énergie. Ce sont des armoires énergétiques hybrides, mobiles, prêts à l’emploi et faciles à installer. A l’opposé des simples kits solaires qui ont de faibles puissances et utilisées uniquement pour les besoins d’éclairage et de recharge de téléphones portables entre autres, les Backups solaires, elles contiennent, outre, un onduleur hybride (pouvant prendre plusieurs sources d’énergie différentes), des batteries solaires de stockage, des éléments de protections et des modules automatiques d’inverseur de sources, de gestion des charges et de télégestion.

Ces armoires sont conçues pour délivrer des puissances de 1kVA, 3kVA, 5kVA ou plus en fonction de la consommation des bénéficiaires. Cet équipement est également muni de système de stockage intégré permettant des autonomies pour l’utilisation des équipements classiques. C’est dire que les Backups solaires sont parfaitement adaptés aux ménages et à la petite industrie. Cette approche innovatrice du gouvernement à travers le Ministère de l’Energie est d’un intérêt certain pour les populations. A titre d’exemple, pour un ménage, ou une PMI/PME qui paie le kWh à 130 FCFA en moyenne, l’installation d’un tel système permet d’obtenir le kWh à environ 50 F CFA. Toute chose qui lui permettra de réduire sa consommation de 40 à 70%.

Des efforts du gouvernement pour soutenir la production des PME/PMI

Le projet «backups solaires» souscrit dans la vision du gouvernement du Burkina Faso en matière de promouvoir des énergies renouvelables et l’accès des populations à l’énergie. Sa mise en œuvre prévu pour février 2019 permettra à l’Etat de faire des économies substantielles sur la subvention en hydrocarbure au profit de la SONABEL estimée à plus de vingt (20) milliards de FCFA par an.

On estime également à plus de 20milliards de nos francs, les pertes subies par les entreprises pendant les périodes de délestage. A travers ce projet, le gouvernement entend appuyer les PME et PMI pour leur autonomisation en énergie. Toute chose qui leur permettrait de continuer à produire même pendant ces périodes. Le « Backups solaires » est aussi une aubaine pour les populations. Par la mise en œuvre de ce projet, le gouvernement veut également améliorer le cadre de vie des populations des villes et des campagnes à travers l’accès à l’électricité. Au regard des innombrables avantages liés à ce projet, il est sans conteste qu’il contribuera à l’atteinte des objectifs du Programme présidentiel à l’horizon 2020 pour le secteur de l’énergie, à savoir augmenter le taux d’accès de l’énergie et le porter à 45%. Il permettra aussi de générer environ 181 emplois directs pour l’installation, l’exploitation et la maintenance des équipements.

Les ménages et les PME/PMI, cibles privilégiées du projet

Le projet backups solaires sera exécuté en collaboration avec la Coopération Suédoise qui ambitionne, à travers son accompagnement, créer un marché pour le secteur privé. Ce projet est aussi en phase avec le projet « Regional off Grid Electrification Project » (ROGEP), conduit par la CEDEAO et qui vise à promouvoir des applications telles que les backups solaires et les kits solaires. Il est prévu dans le cadre d’autres projets de développement, de vulgariser les «backups solaires».

L’objectif est de disposer de 100 000 unités autonomes à l’horizon 2025, ce qui va engendrer au total 150 Mwc. Les backups solaires seront disponibles à travers un système de prêt dit «Prêt solaire à taux zéro». Les bénéficiaires sont les ménages et les PME/PMI ayant un bilan financier positif, en capacité de rembourser mensuellement le crédit et possédant un compte bancaire au Burkina Faso.

Les équipements seront livrés par des sociétés répondant aux normes et certifications internationales. Ils seront installés et garanties durant le remboursement du prêt par des sociétés agréées par le Ministère de l’Energie. Les modalités de remboursements du prêt seront proches des factures qu’honorent mensuellement les bénéficiaires à la SONABEL. Le « prêt solaire à taux zéro » aura une durée de trois (03) ans maximum avec un différé de paiement de trois (03) mois après la mise en service de l’installation solaire. Le projet «backups solaires» est un moyen de sensibilisation et d’information sur les énergies renouvelables. Il sera exécuté en collaboration avec la Coopération Suédoise qui ambitionne, à travers son accompagnement, créer un marché pour le secteur privé.
La Coopération Suédoise veut montrer ainsi aux privés, que le marché des « backups solaires » peut être une alternative viable et constitue une opportunité de business. L’objectif visé est également de prouver au secteur privé que le modèle est très rentable et qu’il doit prendre le relais après cette première phase pilote initiée par l’Etat.

Ministère de l’Energie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.