Ressources extractives TENFOREST: plaide la cause des populations vulnérables

La plateforme TENFOREST a organisé une conférence de presse, le samedi 15 décembre 2018 à Ouagadougou, sur le thème : « Promouvoir la protection des droits de tenures et le partage équitable de bénéfices des ressources extractives au profit des communautés locales au Burkina Faso ».

La plateforme TENFOREST regroupant une quarantaine d’Organisations de la société civile (OSC) attire l’attention des décideurs, autorités politiques nationales et sous régionales, sur la précarité des droits fonciers des communautés locales face aux projets miniers. Elle l’a fait savoir aux journalistes au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée le samedi 15 décembre 2018 à Ouagadougou.

« Sous le leadership de TENFOREST avec l’appui de son partenaire Initiative droits et ressources (en anglais Rights and Ressources Initiative (RRI), les OSC du Burkina Faso ont décidé d’agir en synergie pour promouvoir une meilleure prise en compte des droits de tenures et le partage équitable de bénéfices des ressources extractives au profit des communautés locales », a justifié le président de TENFOREST, Alain Traoré. A cet effet, a-t-il relevé, la plateforme a dénoncé le faible encadrement des indemnisations et conditions de relocalisation des populations affectées , la faiblesse de la contribution des entreprises d’extraction minière au développement local et la faible prise en compte des droits humains et du genre dans l’exploitation minière.

Pour ce faire, TENFOREST recommande le renforcement des dispositifs législatifs et institutionnels en matière de qualité de la participation des communautés à l’attribution des terres minières et l’amélioration de la contribution de l’exploitation minière au développement local par l’opérationnalisation du fonds minier. Quelles sont les actions concrètes de la plateforme TENFOREST ? A cette préoccupation des journalistes, Alain Traoré a mentionné le plaidoyer pour la prise en compte des droits des paysans- modèles en zones urbaine et périurbaine avec la sauvegarde de plus de 25 ha de terres dans la commune de Ouahigouya (le champ du lauréat du prix Nobel alternatif 2018, Yacouba Savadogo).
Il a également relevé le plaidoyer mené par TENFOREST pour la prise en compte des droits des petits producteurs et des communautés locales affectées par le pôle de croissance de Bagré.

Kowoma Marc DOH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.