Le Conseil des ministres s’est tenu le mercredi 19 décembre 2018 à Kosyam sous la présidence du Premier ministre Paul Kaba Thiéba. Il a délibéré sur plusieurs dossiers inscrits à son ordre du jour. 

En l’absence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, en visite officielle à Paris en France, le Conseil des ministres d’hier 19 décembre 2018 a été présidé par le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. Plusieurs dossiers ont été examinés. Ainsi, au ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID), le Conseil a adopté deux ordonnances portant autorisation de ratification de dons et de prêt.

D’un montant de 4 675 000 000 de F CFA, le don, selon le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Remis Fulgance Dandjinou, a été conclu le 26 octobre 2018 avec l’Association international pour le développement en vue du financement d’un projet de renforcement de la résilience climatique au Burkina Faso. Sept décrets relatifs aux établissements publics locaux ont également adopté lors de cette rencontre.

A écouter le Porte-parole du gouvernement, la loi 010 AN adopté en avril 2013 qui définit le statut juridique des Etablissements publics de l’Etat, (EPE) ne prenait pas en compte les collectivités territoriales. « Ces décrets visent donc à encadrer la création des EPE locaux envisagée par les collectivités pour une meilleure gestion administrative », a fait savoir Remis Dandjinou. Au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), le Conseil a décidé de la révocation de Ido B. Dieudonné, maire de la commune rurale de Pouni dans la province du Sanguié.

Cette décision a été prise conformément aux dispositions en vigueur dans le code général des collectivités territoriales à en croire le ministre Dandjinou. « Le code dispose en effet, qu’un maire ne peut être absent de son poste pendant plus de six mois pour des raisons autres que celles relatives à l’intérêt de la commune ou de santé alors que le maire de Pouni poursuivi par un tribunal répressif et condamné à plus de 36 mois de prison ferme en mars 2018 n’est plus à son poste depuis plus de six mois », a-t-il fait observer.

Concernant le ministère de l’Energie, l’Exécutif a entériné les résultats de deux appels d’offres dont l’un est relatif à l’acquisition et à l’installation d’équipements solaires dans les bâtiments publics. Avec cette mesure, ce sont environs 1045 lampadaires qui seront bientôt installés dans les universités et hôpitaux publics ainsi que dans les maisons d’arrêt et de correction grâce à des mini-centrales solaires pour un coût total de près de 5 milliards de F CFA, a fait savoir le ministre de la Communication.

Le second appel, lui, se rapporte à la construction de centrales solaires dans 34 Centres médicaux avec antennes chirurgicale (CMA). Cela permettra de résoudre les problèmes liés aux coupures d’électricité dans ces établissements sensibles, notamment les maternités et les blocs opératoires, foi du ministre Dandjinou.

Beyon Romain NEBIE
nbeyonromain@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.