Lutte contre la fraude: 11 000 structures contrôlées en six mois

Le DG de la BMC, Sami Ouattara : « Les responsables des unités de productions d’huiles alimentaires scellées dans le cadre des différents contrôles, ont bénéficié de conseils ».

Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, a animé une conférence de presse pour faire le bilan, les acquis et les perspectives de la Brigade mobile de contrôle (BMC), le jeudi 20 décembre 2018 à Ouagadougou.

Créée il y a six mois dans le but de renforcer la lutte contre la fraude et les pratiques illégales de la concurrence, la Brigade mobile de contrôle (BMC) fait le bilan de ses activités. En effet, au cours d’une conférence de presse, le jeudi 20 décembre 2018 à Ouagadougou, le directeur général de la BMC, Sami Ouattara, a confié qu’au total, plus de 11 000 structures ont été contrôlées depuis la création de la structure.

Toute unité de production, ayant été déclarée nuisible
à la santé, est saisie après le contrôle.

A la suite de ces contrôles, a affirmé M. Ouattara, les BMC ont scellé une quarantaine d’unités de productions d’huiles alimentaires et d’alcool irrégulièrement installées, démantelé six presses de lait artisanales, opéré des saisies de produits frauduleux dont 1 101 tonnes de graines de coton, cinq tonnes de soja et 8 860 packs de boisson. Implantées dans les treize régions du Burkina Faso, les BMC ont essentiellement pour missions de renforcer par des actions de contrôles plus accrues, voire permanentes, la lutte contre les pratiques illégales en matière de prix, de poids et de qualité des Produits à grande consommation (PGC).

Elle est composée d’agents de l’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM), la Direction générale du contrôle économique et de la répression des fraudes (DGCRF), des Directions régionales du commerce de l’industrie et de l’artisanat (DRCIA) et d’éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS). A l’endroit des fautifs, a déclaré Sami Ouattara, trois types de sanctions sont prévues, à savoir : les sanctions administratives, les sanctions correctionnelles et les sanctions civiles.

Aminata Cheick TALL

(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.