Le Père Noël, un mythe qui traverse des générations

Les versions sur son origine divergent, mais toutes sont unanimes : le «Père Noël» est un vieil homme ventru et jovial à la barbe blanche fournie, vêtu de rouge, qui distribue des cadeaux aux «enfants sages», dans la nuit froide du 24 décembre.

Il n’y a pas de version officielle, mais tous s’accordent à dire que le Père Noël prend ses origines en Europe du Nord, plus précisément du côté de Nicolas de Myre. Plus connu sous le nom de Saint-Nicolas, ce personnage célèbre dans la chrétienté est né en 270 après Jésus Christ dans la cité de Patara, en Asie mineure, région correspondant à la Turquie actuelle. Dans les années 1820, Saint-Nicolas est décrit comme le Saint-Patron des enfants, représenté comme un lutin dodu et souriant, fumant la pipe et distribuant des cadeaux aux enfants, depuis son traîneau tiré par des rennes. Sa fête est alors célébrée les 5 et 6 décembre. Par la suite, sa légende sera reliée à la Nativité. Aux alentours de 1850, les Anglais commencent à abandonner sa célébration pour lui préférer la fête chrétienne de Noël. Le Père Noël tel que connu de nos jours est issu de mouvements en profondeur. Il est popularisé dans la deuxième moitié du XIXe siècle aux États-Unis, nation d’immigrants, et prend le nom de Santa Claus.

Si Saint Nicolas voyageait, lui, à dos d’âne, c’est l’écrivain américain Clément Clarke Moore qui lui fournit un attelage plus cossu. Dans ses écrits, il inventa en 1821 un conte de Noël pour ses enfants, intitulé «La nuit d’avant Noël» dans lequel apparaît le traîneau tiré par des rennes et un autre dans lequel la distribution de cadeaux se fait depuis une carriole tirée par huit rennes.

Le neuvième renne fut ajouté un siècle plus tard : Rudolf éclaira dès lors le chemin de son nez rouge lumineux. Puis en 1860, Thomas Nast, illustrateur pour un journal new-yorkais, remplaça les vêtements d’évêque par une robe rouge. Mais les Américains n’avaient pas fini de mettre leur grain de sel dans cette histoire… En 1931, le vieux bonhomme devenant, en effet, de plus en plus populaire aux États-Unis, la firme américaine Coca-Cola eut la brillante idée de le dessiner en train de boire du Coca-Cola pour reprendre des forces pendant sa distribution de jouets. Il fut ainsi habillé aux couleurs de la célèbre bouteille : rouge et blanc.

Ce n’est donc pas l’entreprise qui a inventé de toutes pièces ce personnage aimé des petits et grands, comme beaucoup le pensent, mais bien elle qui l’a relooké. Aujourd’hui, le Père Noël fait partie intégrante de la culture de la chrétienté. Le mythe est entretenu pour faire plaisir aux enfants, surtout à l’approche de la fête de la Nativité et nourrit bien la magie de l’enfance.

Diakaridia SIRIBIE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.