Coopération Burkina-Arabie saoudite : des médicaments de plus d’un milliard F CFA offerts

L’ambassade du royaume d’Arabie saoudite, en collaboration avec le Centre du Roi Salman pour le secours et les œuvres humanitaires (KS-Relief), a fait un don de médicaments d’une valeur d’un milliard 300 millions F CFA au Burkina Faso, dans la soirée du mercredi 26 décembre 2018, à Ouagadougou.

Après la remise de la première tranche de matériel médical, de médicaments et de kits de dignité pour les femmes, le 30 mars 2018, l’ambassade du royaume d’Arabie saoudite, en collaboration avec le Centre du Roi Salman pour le secours et les œuvres humanitaires (KS-Relief), exprime de nouveau son élan de solidarité au pays des Hommes intègres. La signature d’une convention de don d’un lot de médicaments d’une valeur d’un milliard 300 millions F CFA est intervenue, le mercredi 26 décembre 2018, à Ouagadougou en présence de l’ambassadeur saoudien, Dr Waleed Ben Abdulrahman Al-Hamoudi, d’une délégation du KS-Relief, de la ministre en charge de la solidarité nationale, Marie Laurence Ilboudo/Marchal et des représentants du département de la santé.

Les médicaments composés, entre autres, de sirops et de produits contre la diarrhée sont destinés à la prise en charge des enfants âgés de moins de cinq ans. L’ambassadeur d’Arabie saoudite a soutenu que cette énième remise de dons au pays ami qu’est le Burkina Faso, est l’expression de la qualité de la coopération bilatérale. «C’est la troisième tranche de l’aide de 4 millions de dollars US promise par le royaume que nous livrons à cette cérémonie. La quatrième qui sera composée de vivres va intervenir très prochainement. A travers ces différentes initiatives, nous voulons consolider la relation exemplaire qui existe entre le royaume d’Arabie saoudite et le Burkina Faso», a indiqué Dr Waleed Ben Abdulrahman Al-Hamoudi.

«Disponibilité à accompagner le Burkina Faso»

Le diplomate a remercié la délégation du centre humanitaire qui a fait le déplacement de Ouagadougou pour la remise des médicaments. «Je voudrais saluer la présence de la ministre en charge de la solidarité et des responsables du ministère de la Santé à la cérémonie. Je réaffirme la disponibilité du Roi Salman et du prince héritier à accompagner le Burkina Faso dans les défis du développement humain et social», a-t-il souligné.
La ministre en charge de la solidarité nationale, Marie Laurence Ilboudo/Marchal a traduit la reconnaissance du gouvernement burkinabè aux autorités saoudiennes pour la marque de solidarité à l’endroit du Burkina Faso.

«Notre pays a mis en place la politique de la gratuité des soins à la femme enceinte et à l’enfant de moins de cinq ans. Cette gratuité a un coût énorme, d’autant plus qu’il faut rendre disponibles les produits pharmaceutiques dans toutes les régions. Ce don inestimable est le bienvenu et nous disons merci à l’Arabie saoudite», a-t-elle laissé entendre.

Elle a souhaité que les liens entre l’Arabie saoudite et le Burkina Faso se renforcent davantage au bonheur des deux peuples. Mme Ilboudo a promis que les médicaments seront acheminés à travers tout le pays par le biais du ministère de la Santé et de la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et consommables (CAMEG).

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.