Projet lac Bam: L’évaluation des investissements estimée à 99%

La gouverneure du Centre-Nord, Nandy Somé/Diallo, a exhorté les acteurs du projet à consolider les acquis engrangés.

Le comité de vérification et d’actualisation de l’évaluation des biens affectés par le projet lac Bam a fait le bilan de ses activités de l’année, le vendredi 28 décembre 2018, à Kaya.

722 personnes des communes de Kongoussi et de Zimtanga sont affectées par le Projet de restauration, de protection et de valorisation du lac Bam (PRPVLB) dans la province du Bam. Le coût des investissements des biens affectés (infrastructures à caractère sociale) est estimé à 2, 867 milliards de F CFA.

C’est ce qui ressort du bilan des activités de l’année 2018 du Comité de vérification et d’actualisation de l’évaluation des biens affectés (CVAEBA) par ledit projet présenté, le vendredi 28 décembre 2018, à Kaya. Parmi les principales activités menées au cours de l’année 2018, le responsable suivi-évaluation du PRPVLB, Hervé Nicolas Bassinga, a cité, entre autres, la visite des nouveaux périmètres (300 hectares), la tenue d’un atelier de restitution des étapes de matérialisation de la bande de servitude et de recueil de l’adhésion des propriétaires terriens.

A cela s’ajoutent, l’atelier de présentation de l’état d’avancement des travaux du bureau de topographie et la rencontre sur les modalités de paiement des indemnisations. Pour M. Bassinga, le CVAEBA et le bureau de topographie ont rencontré un certain nombre de difficultés sur le terrain dans le cadre des activités. Il s’agit notamment de l’insuffisance de la communication, la manifestation de groupe social et l’opposition de certains propriétaires terriens pour la pose de balises de délimitation de la bande de servitude.

Les participants se sont appesantis sur les modalités d’indemnisation
des personnes affectées.

En guise de solutions, Hervé Bassinga a proposé une intensification de la communication, l’accélération du processus pour le recrutement du bureau de topographie et le renforcement des réunions de concertation. «Pour 2019, nous prévoyons la mise en place de comité de réclamation, la finalisation du recensement et de l’évaluation des biens affectés, l’indemnisation des biens affectés en fonction de l’enveloppe budgétaire et la vérification de certains biens affectés», a signalé le responsable du suivi-évaluation du projet.

Dans le même ordre d’idées, le chef de file du bureau de topographie, Hamidou Laura, a indiqué que la délimitation de la bande de servitude est achevée et l’évaluation des investissements est à 99%. A l’issue de l’atelier, la patronne de la cérémonie, la gouverneure du Centre-Nord, Nandy Somé/Diallo a félicité et encouragé toutes les parties prenantes du projet pour les résultats obtenus.

Emil SEGDA

Segda9emil@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.