L’ambassade de Chine au Burkina Faso a remis, le vendredi 4 janvier 2019 à Ouagadougou, du matériel ophtalmologique et de consommables médicaux au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Tengandogo. Le don intervient dans le cadre de l’« Action lumière ophtalmologique ».

Un échantillon du matériel remis.

A la faveur de la reprise des relations diplomatiques sino-burkinabè, 10 experts chinois opèrent gratuitement, depuis le 27 décembre 2018 au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Tengandogo, des personnes atteintes de la cataracte avec du matériel ophtalmologique et des consommables médicaux offerts la Chine. C’est l’« Action lumière ophtalmologique » voulue par le gouvernement de ce pays au profit du Burkina Faso. La remise officielle dudit équipement médical a eu lieu et le bilan des interventions chirurgicales fait, le vendredi 4 janvier 2019 au sein du CHU à la périphérie Sud de Ougadougou.

Composé, entre autres, de phaco-émulcificateur, de kérato-refractomètre, de microscope cornéen endothélial, d’échographe oculaire, mais aussi de consommables, le don chinois, d’une valeur de près 300 millions de F CFA, a permis à l’équipe médicale d’intervenir sur 150 patients sur 200 retenus après une sélection. « Toutes les opérations ont réussi », a confié la responsable de l’équipe, Lü Fan. C’est le meilleur personnel chinois et les techniques les plus avancées qui sont employés pour l’« Action lumière ophtalmologique », a-t-elle dit. Toutes les 200 personnes sélectionnées devraient recouvrer la vue à la fin de l’ « opération lumière », le 5 janvier 2019, d’après le directeur général de l’hôpital de Tengandogo, Alexandre Sanfo. Pour lui, grâce à l’équipement reçu, le CHU prendra en charge ses usagers désormais dans de meilleures conditions et jouera son rôle d’hôpital de référence, ce qui réduira les évacuations sanitaires hors du Burkina Faso. Le DG a remercié la Chine pour « ses prémices de soutien au développement du système de santé » du Burkina Faso et espéré que la promesse des fleurs augurerait d’un meilleur avenir pour la santé des Burkinabè.

Pour sa part, le représentant du ministre de la Santé, Robert Karama, s’est réjoui du renforcement du plateau technique en matière d’ophtalmologie. Il a, au nom du gouvernement, remercié la partie chinoise pour ses actions depuis la reprise des relations avec le Burkina Faso. Revenant sur la mise en œuvre de l’« Action lumière » en Afrique, l’ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Jian, a indiqué qu’elle a eu lieu dans 17 pays.

« C’est la première fois qu’elle est réalisée au Burkina Faso et ce ne sera pas la dernière fois », s’est-il convaincu tout en invitant les équipes médicales burkinabè et chinoise à une bonne collaboration au profit des patients. Il a annoncé que la coopération en matière médicale entre l’Empire du milieu et le Burkina Faso va se renforcer.
La cérémonie de remise du matériel et des consommables a été précédée d’une visite aux personnes opérées de la cataracte. Celles-ci ont confié avoir recouvré la vue.

Jean Philibert SOME

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.